Le Pakistan, qui s'estime floué, suspend ses accords de renvoi des migrants avec l'UE

Ces migrants pakistanais viennent d'arriver sur les côtes grecques© Alkis Konstantinidis Source: Reuters
Ces migrants pakistanais viennent d'arriver sur les côtes grecques

Les pays européens abusent-ils des procédures de renvoi des migrants vers le Pakistan ? C’est en tout cas ce qu’estime le gouvernement pakistanais, pour qui les réfugiés sont renvoyés sans que les vérifications prévues ne soient faites.

En 2010, les pays européens et le Pakistan avaient signé des accords pour faciliter le renvoi des immigrés (d'origine pakistanaise ou autre) des immigrés illégaux qui avaient transité par le Pakistan avant d'entrer dans l'Union européenne. Mais Islamabad a décidé de les suspendre (à l’exception toutefois de l’accord avec la Grande-Bretagne, l'un de ses alliés les plus proches), a fait savoir son ministre de l’Intérieur, Chaudhry Nisar Ali Khan.

En savoir plus : L'Union européenne prépare-t-elle l'expulsion de 400 000 migrants ?

Sur la chaîne officielle Radio Pakistan, celui-ci a expliqué qu’en théorie, «les Pakistanais qui arrivent illégalement dans n'importe quel pays occidental doivent être expulsés après une vérification correcte» des aspects administratifs avec les autorités pakistanaises. Or, «la plupart des pays expulsent des gens sans faire de vérification» auprès de ces dernières, a affirmé le ministre qui a dénoncé des «abus flagrants» de la part des nations du Vieux continent. Il a chiffré à 90 000 le nombre de demandeurs d’asile, pakistanais ou non, qui lui avaient été renvoyés l’an dernier.

Un responsable de la délégation de l’Union européenne au Pakistan a indiqué à l’Agence France presse (AFP) qu’il n’était «pas au courant» de la décision annoncée. Avec plus de 750 000 demandeurs d'asile arrivés cette année sur leur territoire (selon le Haut-Commissariat de l’ONU pour les réfugiés), les pays européens font actuellement face à la plus grave crise migratoire depuis la Seconde Guerre mondiale.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales