Une fusée russe en hommage au Donbass pour ravitailler la Station spatiale internationale

Une fusée Soyouz-2.1a transportant le vaisseau spatial Progress MS-20 s'envole du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.© Roscosmos Source: Sputnik
Une fusée Soyouz-2.1a transportant le vaisseau spatial Progress MS-20 s'envole le 3 juin du cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan.
Suivez RT France surTelegram

La Russie a procédé ce 3 juin à son premier lancement spatial vers l’ISS depuis le début de l’opération militaire qu’elle mène en Ukraine. Le vaisseau cargo Progress MS-20 s’est amarré à la station avec à son bord 2 500 kilogrammes de fret.

Lancé le 3 juin à bord d'une fusée Soyouz-2.1a, depuis le cosmodrome de Baïkonour, à 14h30 heure locale, le vaisseau cargo Progress MS-20 s'est amarré avec succès, trois heures et demi plus tard, au module Zvezda du segment russe de la Station spatiale internationale (ISS). 

Ainsi que le rapporte l'agence TASS, le vaisseau cargo transportait quelque 2 500 kilogrammes de fret vers la station, dont 599 kilos de carburant, 420 litres d'eau, 40 kilos d'azote comprimé et environ 1 458 kilos d'équipements et de matériaux divers, d'équipements de contrôle médical, de fournitures sanitaires et hygiéniques, de vêtements ainsi que de nourriture pour l'équipage.

Une fusée qui rend hommage à l'opération militaire russe en Ukraine

Alors qu'il s'agissait du premier vol spatial russe vers l'ISS depuis le début de l'offensive militaire de la Russie en Ukraine, le deuxième étage de la fusée était orné de la légende «Donbass», et le cône de nez était aux couleurs des républiques populaires de Donetsk et de Lougansk, officiellement reconnues comme telles par la Russie le 21 février dernier.

Le vaisseau spatial russe a également livré à la station une imprimante 3D, une guitare électrique miniature et des cordes de violon.

Au mois de mars, le patron de l'agence spatiale russe Roscosmos, Dmitri Rogozine, avait alerté sur le fait que certaines sanctions occidentales introduites contre la Russie pourraient provoquer la chute de l'ISS. Dans un rapport de la NASA envoyé au début de l'année au Congrès américain, l'échéance à laquelle la station devrait faire sa rentrée atmosphérique, après trois décennies en orbite, a été fixée à janvier 2031.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix