Charm el-Cheikh : vols suspendus, touristes coincés

Une touriste britannique en Egypte© Nir Elias Source: Reuters
Une touriste britannique en Egypte

De très nombreux touristes étrangers se retrouvent coincés dans la station balnéaire de Charm el Cheikh, en Egypte, après que de nombreuses compagnies aériennes aient annulés leurs vols vers cette destination en raison du crash de l’A321.

Tous les vols à destination de Charm el-Cheikh au départ de la Grande-Bretagne ont été annulés et les autorités britanniques ont conseillé aux touristes de ne pas se rendre dans la région du Sinaï, où l’avion russe s’est écrasé le 31 octobre. Et l’exemple britannique n’est pas isolé.

D’autres compagnies aériennes telles que Lufthansa, Air Berlin,  Etihad Airways, Air Arabia, Qatar Airways, Jazeera Airways, Gulf Air ont également suspendu leurs vols vers cette destination prisée, sur les bords de la mer Rouge. Quant à la compagnie française Air France, elle a suspendu les vols au-dessus de la péninsule du Sinaï où la tragédie s’était produite. Et si ces pays ont adopté des mesures aussi radicales, c’est qu’elles redoutent que les conclusions de l’enquête sur les circonstances du crash de l’appareil russe ne mettent en évidence un acte terroriste.

En savoir plus : EN CONTINU : La cause du crash de l’A321 toujours inconnue, la zone de recherche élargie

Les autorités britanniques ont annoncé mercredi soir qu’elles croyaient qu’une bombe pourrait être à l’origine du crash de l’A321. Suite à cela, le ministère des Affaires étrangères a fait suspendre tous les vols reliant le Royaume-Uni à Charm el-Cheikh.

«Il y a une possibilité significative que le crash ait été causé par un explosif placé à bord de l’avion», a déclaré le ministre britannique des Affaires étrangères Philip Hammond. «Nous avons pris cette décision en compilant toutes les informations, le renseignement n’en est qu’une partie, mais il y aussi des informations de sources publiques, des informations sur le contexte général et nous avons tiré nos conclusions», a-t-il dit.

Par conséquent, plus de 20 000 touristes britanniques sont pour le moment coincés à Charm-el Cheikh. Mais ils ne devront pas attendre bien longtemps en Egypte. Le 6 novembre, des compagnies aériennes opéreront trois vols pour aller en récupérer une partie et les ramener au Royaume-Uni.

La Grande-Bretagne essaie de protéger ses citoyens vacanciers de Daesh

Après le crash de l’A321 russe dans le Sinaï et des soupçons qu'il s'agissait d'un attentat terroriste, les touristes commencent à craindre de se rendre en Egypte. De plus, la montée des activités des  groupes terroristes a même transformé certains pays méditerranéens en zones de dangers pour les touristes, d’après les estimations du gouvernement britannique. Ce dernier a décidé d’établir, à l’intention de ses concitoyens, la liste des pays à éviter en raison de la menace posée par Daesh.

Ce qui est surprenant, c’est que des pays européens comme la France ou l’Espagne, destinations populaires parmi les Britanniques, constituent des zones de danger pour les touristes britanniques, à en croire du moins, le gouvernement de David Cameron. La France s’est retrouvée sur cette liste à cause de l’attaque terroriste perpétrée contre Charlie-Hebdo en janvier dernier. L’Italie et la Grèce sont aussi des pays dangereux pour le tourisme, mais ne comportent qu’un risque «léger», estime le gouvernement britannique.

La Tunisie et la Turquie figurent aussi dans la liste. En juin dernier, un attentat terroriste a fait 40 morts. Daesh a revendiqué cette attaque meurtrière.

En savoir plus : L'attentat terroriste dans un hôtel en Tunisie : 39 morts confirmés

Quant à la Turquie, que plus de 2,5 millions de Britanniques visitent chaque année, son voisinage avec la Syrie rend le pays dangereux du point de vue du gouvernement britannique.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales