17 migrants périssent dans le naufrage d'embarcations au large de la Tunisie

- Avec AFP

Des membres de l'équipage du Geo Barents participant à une opération de recherche et de sauvetage de migrants à environ 30 miles des côtes libyennes© Virginie NGUYEN HOANG / MSF /
Quatre embarcations transportant des migrants au large de la Tunisie ont dû être secourues alors qu'elles faisaient naufrage, le 24 avril 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

17 migrants ont perdu la vie et 97 ont pu être secourus lors du naufrage de leurs embarcations au large de la Tunisie d'où ils étaient partis dans la nuit du 22 au 23 avril. Ils proviennent majoritairement du Mali, de la Somalie ou du Nigeria.

Au moins 17 migrants ont péri dans le naufrage de quatre embarcations devant les côtes du centre-est de la Tunisie, a appris l'AFP de sources judiciaires le 24 avril, selon lesquelles 97 personnes ont pu être secourues.

«Les bateaux, des embarcations de fortune en très mauvais état, étaient partis des côtes proches de Sfax dans la nuit du 22 au 23 avril», a précisé à l'AFP Mourad Turki, porte-parole du tribunal de Sfax, chargé d'enquêter sur ce naufrage. «Une femme a été transportée en urgence vers l'hôpital mais est décédée à bord de l'ambulance, et parmi les victimes il y avait aussi au moins un bébé», a ajouté le porte-parole.

Faisant état d'un bilan provisoire de 17 morts dont plusieurs cadavres repêchés en mer, Mourad Turki a déclaré redouter que d'autres corps ne soient retrouvés dans les jours à venir. Car selon les témoignages des migrants secourus, «il y avait entre 30 et 32 personnes sur chacune des embarcations».

La majorité de ces migrants viennent notamment de Côte d'Ivoire, du Mali, de Somalie ou du Nigeria, toujours selon le porte-parole, qui craint d'autres départs dans les prochains jours «à la faveur de l'amélioration des conditions météorologiques». Des centaines de migrants, surtout provenant d'Afrique subsaharienne, rejoignent la Tunisie dans le but de gagner ensuite l'Europe, en traversant la Méditerranée, le plus souvent en s'entassant sur des bateaux de fortune.

L'Italie, porte d'entrée privilégiée des migrants venus d'Afrique ou du Levant

L'Italie est l'un des principaux points d'entrée en Europe pour les migrants en provenance d'Afrique du Nord, qui arrivent principalement de Tunisie et de Libye, deux pays d'où les départs ont considérablement augmenté en 2021. Cette année-là, 15 671 migrants dont 584 femmes ont réussi à atteindre le sol italien depuis les côtes tunisiennes contre 12 883 (dont 353 femmes) en 2020, selon le Forum tunisien des droits économiques et sociaux (FTDES). Au total, plus de 123 000 migrants ont débarqué en Italie en 2021, contre quelque 95 000 l'année précédente, selon le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés.

Près de 2 000 migrants ont été portés disparus ou sont morts noyés en Méditerranée la même année contre 1 401 en 2020, selon l'Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix