Conflit en Ukraine : des pourparlers en Biélorussie pour discuter d'un cessez-le-feu

Conflit en Ukraine : des pourparlers en Biélorussie pour discuter d'un cessez-le-feu© DR
Table de négociations entre délégations ukrainienne et russe en Biélorussie ce 28 février.
Suivez RT France surTelegram

Les pourparlers entre Russes et Ukrainiens concernant le conflit actuel ont débuté ce jour dans la deuxième ville de Biélorussie. L'un des enjeux majeurs est un cessez-le-feu, alors que la Russie poursuit son offensive dans le pays.

Le cinquième jour de l'opération militaire russe menée sur le territoire ukrainien, ce 28 février, est également celui du début des pourparlers entre les délégations russe et ukrainienne. Celles-ci ont en effet débuté à 12h, heure de Paris.

Une source anonyme citée par l'agence TASS le 27 février avait expliqué qu'une première «réunion commencera dans la matinée» du 28 février entre Russes et Ukrainiens. Vers 9h30 (heure de Paris), la présidence ukrainienne avait confirmé l'arrivée de sa délégation sur place, tandis que l'ambassade russe en Biélorussie avait fait état d'un début imminent des discussions.

Auteur: RT France

Vers un cessez-le-feu ?

«La question clé est un cessez-le-feu immédiat et le retrait des troupes du territoire ukrainien», a précisé la délégation ukrainienne. Dans une vidéo diffusée juste avant les négociations, le président ukrainien Volodymir Zelensky a pour sa part adressé un message aux soldats russes : «Déposez vos armes, partez d'ici, ne croyez pas vos commandants, ne croyez pas vos propagandistes. Sauvez vos vies, tout simplement», a-t-il affirmé en russe.

Le négociateur russe et conseiller du Kremlin Vladimir Medinski a quant à lui commenté : «Chaque heure que le conflit se prolonge, ce sont des citoyens et soldats ukrainiens qui meurent. Nous nous sommes entendus pour arriver à un accord, mais il doit être dans l'intérêt des deux parties.»

Toujours le 27 février, l'émissaire du président russe Vladimir Poutine, Vladimir Medinsky, qui conduit la délégation russe, avait déclaré qu'un accord avait été trouvé avec la délégation ukrainienne pour tenir ces négociations dans la région de Homiel.

De leur côté, les autorités biélorusses avaient annoncé être prêtes à accueillir la tenue de pourparlers. «Le lieu des pourparlers entre la Russie et l'Ukraine en Biélorussie est prêt et nous attendons les délégations», a fait savoir le ministère biélorusse des Affaires étrangères le 28 février sur Facebook.

Un cliché de la salle où pourraient se tenir les discussions a été mis en ligne par le ministère biélorusse. On peut y voir une longue table et une dizaine de chaises de chaque côté ainsi que les drapeaux des deux pays.

Le 27 février, l'Ukraine avait accepté l'idée de s'asseoir à la table des négociations avec la Russie, précisant toutefois ne «pas trop croire» que celles-ci puissent mettre fin à l'opération militaire russe.

Lancée le 24 février, l'opération militaire russe en cours vise, selon le président russe Vladimir Poutine, à défendre les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk – dont il a reconnu l'indépendance – ainsi qu'à «démilitariser» et «dénazifier» l’Ukraine. Une opération qualifiée de guerre d'invasion par de nombreux pays occidentaux qui ont d'ores et déjà annoncé des mesures de rétorsion, notamment économiques, contre la Russie ainsi que l'envoi de matériel militaire et civil à l'Ukraine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix