Des nationalistes ukrainiens attaquent une zone civile dans l'est de l'Ukraine, selon Moscou

Un soldat marche à côté de chars ukrainiens à Kiev le 26 février© AP Photo/Efrem Lukatsky
Un soldat marche à côté de chars ukrainiens à Kiev le 26 février (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le ministère russe de la Défense a mis en garde contre des «provocations» des groupes nationalistes ukrainiens dans l'est du pays. Ceux-ci auraient notamment mené une attaque sur des quartiers résidentiels de la ville de Starobelsk.

Dans un communiqué, le ministère russe de la Défense rapporte que les «nationalistes ukrainiens ont opéré une frappe par des systèmes de lance-roquette multiples Grad sur des quartiers résidentiels de la ville de Starobelsk», dans l'est de l'Ukraine, dans la matinée du 26 février.

Des pertes humaines à déplorer, selon la Défense russe

Faisant état de «pertes dans la population civile» en raison d'un incendie conséquent à ces frappes, la Défense russe affirme avoir «des données sûres selon lesquelles ce genre de provocation de la part des nationalistes ukrainiens est planifié dans les localités de Kramatorsk et de Slaviansk».

«Les forces armées russes n’opèrent pas de frappes sur les villes et localités, prennent toutes les mesures pour sauver les vies des citoyens civils», souligne le ministère.

Le ministre ukrainien de la Santé a de son côté fait état le 26 février de 198 civils tués, dont trois enfants, et plus d'un millier de blessés depuis le début de ce que Kiev et les Occidentaux qualifient d'«invasion» russe. Ces chiffres n'ont pu être vérifiés de manière indépendante. La veille, l'ONU, citée par l'agence de presse AP, évoquait 25 civils morts depuis le début de l'opération russe.

Moscou n'a pas confirmé les précédents chiffres, ni communiqué de bilan d'éventuelles pertes de son côté.

Depuis 2014, le conflit qui fait rage dans le Donbass, opposant l'armée ukrainienne aux forces des Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, a fait plus de 14 000 morts selon un bilan des autorités ukrainiennes datant de mai 2021. Parmi ceux-ci figurent des soldats ukrainiens, des combattants des républiques autoproclamées ainsi que des civils.

Dans le détail, plus de 2 600 civils ont trouvé la mort dans le Donbass depuis 2014 et 5 500 civils y ont été blessés, selon des chiffres publiés le 23 février par le Comité d’enquête de la Fédération de Russie.

Le conflit n'a pas cessé depuis, donnant lieu à de nombreuses violations du cessez-le-feu prévu par le protocole de Minsk. 

Vladimir Poutine a annoncé tôt le 24 février une opération militaire en Ukraine, qui vise selon lui à défendre les Républiques populaires autoproclamées de Donetsk et de Lougansk, dont il a reconnu l'indépendance trois jours plus tôt, mais aussi à «démilitariser et dénazifier l’Ukraine». Cette opération a été dénoncée comme une guerre d'invasion, notamment par les pays occidentaux, dont certains ont déjà annoncé de nouvelles sanctions. Elle a également fait, dans des capitales occidentales mais aussi en Russie, l'objet de manifestations de contestation.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix