Le Burkina Faso suspendu de l'Union africaine après la prise de pouvoir des militaires

- Avec AFP

Un poster du nouvel homme fort du Burkina Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, à Ouagadougou, le 28 janvier 2022© John WESSELS Source: AFP
Un poster du nouvel homme fort du Burkina Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, à Ouagadougou, le 28 janvier 2022 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le Conseil de paix et sécurité de l'Union africaine a décidé de suspendre la participation du Burkina Faso en son sein en raison de la prise de pouvoir des militaires le 24 janvier. La Cédéao avait pris une mesure similaire le 28 janvier.

L'Union africaine (UA) a annoncé le 31 janvier la suspension du Burkina Faso de toutes ses activités au sein de l'organisation continentale «jusqu'au rétablissement effectif de l'ordre constitutionnel dans le pays», théâtre d'une prise de pouvoir des militaires la semaine dernière.

«Le Conseil décide [...] de suspendre la participation du Burkina Faso à toutes les activités de l'UA jusqu'au rétablissement effectif de l'ordre constitutionnel dans le pays», a annoncé dans un tweet le Conseil de paix et sécurité, en charge des conflits et questions de sécurité au sein de l'UA.

Le pays avait également été suspendu le 28 janvier des instances de la Cédéao, comme d'autres pays ayant récemment connu une prise de pouvoir par les militaires, la Guinée et le Mali. Une délégation de chefs de la diplomatie de la Cédéao était attendue le 31 janvier dans la capitale du Burkina Faso, Ouagadougou, où elle devrait s'entretenir avec les nouveaux dirigeants, au pouvoir depuis une semaine. 

Les militaires ont pris le pouvoir le 24 janvier et placé en résidence surveillée le président Roch Marc Christian Kaboré. Comme ses voisins malien et nigérien, le Burkina Faso est pris depuis 2015 dans une spirale de violences attribuées à des mouvements djihadistes affiliés à Al-Qaïda et au groupe Daesh qui ont fait au moins 2 000 morts et 1,4 million de déplacés.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix