Harcèlement des femmes : en Egypte, Citroën contraint de retirer une publicité controversée

Harcèlement des femmes : en Egypte, Citroën contraint de retirer une publicité controversée© Michael Probst Source: AP
Un logo du constructeur automobile français Citroën (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Face à la grogne sur les réseaux sociaux, le constructeur a dû retirer une publicité douteuse et présenter des excuses. La réclame vantait un équipement, utilisé dans le clip pour photographier une femme dans la rue à son insu.

Depuis plusieurs jours, la filiale égyptienne de Citroën et le chanteur vedette égyptien Amr Diab sont éclaboussés par un scandale et accusés de banaliser le harcèlement des femmes dans le pays arabe le plus touché par ce fléau. 

Dans un film publicitaire, le chanteur de 60 ans, qui chaque année depuis des décennies est l'auteur du tube de l'été dans l'ensemble du monde arabe, prend une passante en photo grâce à une caméra installée dans son rétroviseur, après avoir freiné à quelques centimètres d’elle. 

Dans cette scène, il est clair que cette femme n'a pas donné son consentement, ce qui n'empêche pas le chanteur de sourire en regardant le cliché qu'il vient de voler. Et d'inviter ensuite la femme à le rejoindre pour une virée en voiture. 

Aussitôt, les réseaux sociaux se sont emparés de la scène de quelques secondes (sur un clip publicitaire d’une minute et demie), dans un pays où selon le Arab Barometer – un réseau de recherche qui se dit «non partisan» – environ 90% des femmes entre 18 et 39 ans disaient avoir déjà subi du harcèlement. «Photographier une femme sans son consentement est glauque. Vous encouragez le harcèlement sexuel», reproche à l’entreprise française sur Twitter la militante des droits des femmes Reem Abdellatif.

Ahmed Magdi Tawfeek, ingénieur en mécanique automobile égyptien, déplore sur le réseau social «une idée de publicité et une application [la caméra embarquée] dignes d’une société malade».

Excuses jugées ambigües

Le DJ et présentateur à la radio égyptienne Mohammed Safi n’y va pas non plus de main morte en écrivant : « On se demande si Citroën International sait que sa branche Egypte a décidé de promouvoir sa dernière technologie d'appareil photo comme un outil de harcèlement sexuel pour prendre des photos de personnes sans leur consentement.»

«Nous avons été informés qu'une scène de la dernière publicité télévisuelle pour la C4 [...] avait été perçue comme inappropriée», a finalement réagi la branche égyptienne de Citroën sur son compte Instagram avant d’annoncer le retrait de «cette version de la publicité» et de présenter des excuses. Mais dans ce message ambigu, le constructeur continue de vanter sa caméra haute définition embarquée et connectée «conçue pour capturer des moments de conduite unique et améliorer la sécurité». Un dernier argument peu convaincant, ou en décalage avec le clip où la Citroën C4 manque de renverser la passante.

Enfin, certains internautes ont pointé une différence significative entre la version en anglais des excuses et la version en arabe, comme le présentateur Mohammed Safi qui fait remarquer : «Les excuses de Citroën Egypte disent que [cette scène] a été perçue comme inappropriée» dans la version anglaise, tandis que la version arabe dit «jugées par certains comme inappropriées». Qui a trouvé ça «approprié» ?!»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix