Nouvelle-Zélande : vraisemblablement payé, un homme reçoit dix injections de vaccin en une journée

Nouvelle-Zélande : vraisemblablement payé, un homme reçoit dix injections de vaccin en une journée© ERIC GAILLARD Source: Reuters
Image d'illustration.
Suivez RT France surTelegram

Les autorités sanitaires néozélandaises se sont indignées du cas d'un homme ayant reçu 10 injections de vaccin contre le Covid-19 en une journée. Des personnes l’auraient payé pour se faire vacciner à leur place.

Plusieurs titres de presse néo-zélandais rapportent qu'un habitant du pays a reçu jusqu'à 10 injections de vaccin contre le Covid-19 en une journée à la place d'autres personnes. L'individu a vraisemblablement été payé pour accomplir cet acte à la place de patients et ainsi leur permettre d'obtenir un pass sanitaire. 

Le média Stuff, qui évoque l'affaire, rapporte que le ministère de la Santé, qui a lancé une enquête, ne donne pas plus de précisions sur le lieu où s'est déroulé l'incident. 

«Nous prenons cette affaire très au sérieux. Nous sommes très inquiets à propos de cette situation et nous travaillons avec les agences appropriées», a déclaré à Stuff Astrid Koornneef, la responsable du programme de vaccination au sein du ministère.  

Interrogée par le média, le professeur Nikki Turner, qui conseille les autorités sanitaires sur la vaccination, a déclaré qu'il n'existait pas de données permettant de savoir quels sont les effets secondaires lorsqu'on est exposé à une telle dose de vaccin. Une autre scientifique, Helen Petousis-Harris, interrogée par le quotidien The New Zealand Herald, a estimé pour sa part qu'il était peu probable que l'homme subisse de graves effets secondaires. 

«Nous savons que des gens ont reçu par erreur les cinq doses entières d'un flacon non diluées, nous savons que cela s'est produit à l'étranger, et nous savons qu'avec d'autres vaccins des erreurs se sont produites et qu'il n'y a eu aucun problème à long terme», a-t-elle expliqué, précisant que le patient ressentirait sans doute plus de fièvre et de maux de tête qu'en temps normal.  

La Nouvelle-Zélande a appliqué jusqu'à fin novembre la stratégie controversée du zéro-Covid, caractérisée par des confinements et des règles sanitaires parmi les plus strictes du monde. Elle a finalement abandonné ce modèle devant la virulence du variant Delta. L'épidémie n'a fait qu'une cinquantaine de morts dans le pays. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix