Journalistes de RT France arrêtés : «Le droit de la presse doit s'exercer partout», rappelle le SNJ

Journalistes de RT France arrêtés : «Le droit de la presse doit s'exercer partout», rappelle le SNJ© Irek Dorozanski/DWOT/Handout Source: Reuters
Vidéo
Des soldats et policiers polonais à la frontière biélorusse, à Kuznica, le 15 novembre 2021.
Suivez RT France surTelegram

Dominique Pradalié, secrétaire générale du Syndicat national des journalistes, a réagi à l'arrestation de deux reporters de RT France en Pologne, soulignant l'importance du droit de la presse, «y compris dans les zones dites interdites».

«Le droit de la presse doit s'exercer partout, y compris dans les zones dites interdites», a rappelé ce 15 novembre sur RT France Dominique Pradalié, secrétaire générale du Syndicat national des journalistes, en réaction à l'interpellation dans la matinée de deux journalistes de RT France par la police polonaise alors qu'ils couvraient la crise migratoire à la frontière polono-biélorusse.

«Des autorités qui arrêtent indûment des journalistes ne risquent quasiment rien, ou très peu. C'est pour ça qu'elles le font. [...] Le but qui est d'empêcher les journalistes de témoigner sera atteint par les autorités», a regretté la secrétaire générale du SNJ.

«C'est notre mission de journalistes d'aller là où les événements se produisent pour en rendre compte et ainsi informer les citoyens [...] C'est le droit d'informer et d'être informé», a encore souligné Dominique Pradalié, appelant à la libération immédiate des deux reporters, «car il n'y a aucune raison de détenir des journalistes qui cherchent juste à effectuer leur travail».

Notre reporter David Khalifa faisait le point sur la situation depuis le village de Usnarz Gorny, en Pologne, à une centaine de mètres de la frontière, lorsqu'il a été interpellé avec un autre journaliste de RT France, Jordi Demory. Jointe par RT France, Ursula Szomko, de la police de Sokolka, a expliqué qu'ils avaient été arrêtés pour s'être rendus dans une zone interdite, ce qui est «illégal». Elle a ajouté que personne, journaliste ou non, ne pouvait se rendre dans cette zone où se joue en ce moment un bras de fer entre les autorités polonaises et biélorusses.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix