Thuram à propos des actes racistes lors des matchs : «c'est avec les Blancs que nous devons parler»

Thuram à propos des actes racistes lors des matchs : «c'est avec les Blancs que nous devons parler»© ALBERT GEA Source: Reuters
Lilian Thuram est devenu l'une des figures du combat contre le racisme avec des positions controversées (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

L'ancienne star du football français est impliquée dans la lutte contre le racisme depuis plusieurs années, défendant notamment le mouvement Black lives matter. Pour lui, les «Blancs» doivent davantage s'impliquer dans la lutte contre le racisme.

Dans une interview pour The Guardian le 28 octobre, l'ancien footballeur international, Lilian Thuram, s'est confié sur sa vision du racisme et du rôle des «Blancs». Il a ainsi déclaré, par exemple : «Si nous devons parler de racisme, c'est avec les Blancs que nous devons parler.»

L'ancien joueur de Monaco et du FC Barcelone s'est ensuite lancé dans une analogie avec le sexisme : «C'est comme avec le sexisme, les gens qui ont besoin d'être éduqués sont les hommes et les garçons. Ce que j'essaie de dire, c'est : "Bon, il y a du racisme : Pourquoi ? Et pourquoi dit-on qu'il y a des Blancs et des non-Blancs ? Pourquoi dit-on qu'il y a des gens de couleur ?" Si vous ne connaissez pas les raisons, vous ne pourrez pas comprendre pourquoi les préjugés existent. Les gens ont besoin de connaître l'histoire de la racialisation du monde.»

«Il est important que les personnes que l'on dit blanches comprennent ce que c'est que d'être blanc», ajoute l'auteur de La pensée blanche.

«Quand on comprend l'histoire, on comprend que le racisme a toujours été une arnaque. Elle a toujours été une construction politique destinée à briser les liens de solidarité entre les êtres humains afin d'exploiter certaines personnes afin qu'une minorité puisse s'enrichir», explique-t-il également, en espérant que les «masques» de la couleur de peau soient un jour retirés. «Nous devons promouvoir l'idée que nous sommes des êtres humains avant toute autre chose», étaye l'ancien défenseur de l'équipe de France qui estime que c'est à «la minorité de provoquer le changement».

Dans cet entretien, Lilian Thuram défend également l'agenouillement avant les matches, en soutien au mouvement Black lives matter. A l'origine ce genou à terre avait pris essence sur les terrains de football américain dès 2016 pour dénoncer, lors des hymnes américains, le racisme des policiers contre les Noirs aux Etats-Unis.

Pour Thuram, les Blancs devraient cesser de jouer en cas d'acte raciste lors des matchs

Le sportif retraité considère d'ailleurs que «c'est aux joueurs blancs, généralement majoritaires, de refuser de jouer» lorsqu'il y a des manifestations de racisme dans les stades. «Ensuite, les pouvoirs en place seront obligés d'agir. Parce que sinon, leur entreprise [et leurs intérêts commerciaux] en souffrira», assure-t-il.

L'ancien joueur champion du monde dénonce aussi la passivité des autorités qui ne feraient rien pour lutter contre le racisme, prenant exemple sur l'Italie où il a joué pour deux clubs, Parme et la Juventus de Turin : «Je suis arrivé en Italie en 1997 et il y avait des chants racistes dans les stades. Nous sommes maintenant en 2021 et il y a encore des chants racistes dans les stades.» Ainsi, selon lui, les pouvoirs publics «n'apporteront de changements substantiels que le jour où les joueurs blancs décideront d'arrêter de jouer». «Ensuite, les institutions seront obligées de trouver des solutions», assure-t-il.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix