Opération Barkhane : un échec relatif qui empoisonne les relations franco-maliennes

Suivez RT France surTelegram

Paris et Bamako ont eu des échanges tendus ces derniers jours, dans un contexte de fin annoncée de l'opération Barkhane au Sahel. Cette opération militaire n'est pas parvenue, en sept ans, à débarrasser le Mali de la menace terroriste.

Après l’annonce, le 10 juin, de la «fin de l'opération [militaire française] Barkhane en tant qu'opération extérieure» (telle qu'elle existait depuis 2014), le Premier ministre malien a accusé Paris d’avoir abandonné son pays «en plein vol» à la tribune de l’Assemblée générale de l’ONU, le 25 septembre. Une sortie qui n’a pas été du goût de la ministre française des Armées Florence Parly, laquelle a répliqué, deux jours plus tard : «S'essuyer les pieds sur le sang des soldats français, c'est inacceptable.»

Retour en vidéo sur la séquence difficile que connaissent actuellement les relations franco-maliennes.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»