L'ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika est mort à l'âge de 84 ans

- Avec AFP

L'ancien président algérien Abdelaziz Bouteflika est mort à l'âge de 84 ans© Mohammed DABBOUS Source: Reuters
Abdelaziz Bouteflika lors du premier Forum des pays exportateurs de Gaz, à Doha, au Qatar, le 15 novembre 2011 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Celui qui présida l'Algérie de 1999 à 2019 est décédé dans sa résidence médicalisée de Zeralda, à l'ouest d'Alger, où il vivait depuis son départ du pouvoir sous la pression des manifestations du Hirak.

L'ancien président Algérien Abdelaziz Bouteflika, chassé du pouvoir en 2019 après les manifestations massives du Hirak contre sa volonté de briguer un nouveau mandat, est décédé le 17 septembre à l'âge de 84 ans.

«Décès de l'ancien président Abdelaziz Bouteflika», a indiqué un bandeau déroulant à la télévision nationale, citant un communiqué de la présidence de la République. Né le 2 mars 1937, l'ex-chef d'Etat est décédé à «22h à son lieu de résidence», selon la chaîne privée El Hayet TV. La date de son enterrement n'a pas été annoncée.

Depuis sa chute en avril 2019 sous la pression de l'armée et de la rue, celui que les Algériens appelaient familièrement «Boutef» était resté retranché dans la solitude dans sa résidence médicalisée de Zeralda, à l'ouest d'Alger, alors que ses proches étaient poursuivis en justice pour des accusations de corruption.

Président de la République algérienne de 1999 à 2019

Sa chute était devenue inéluctable après des semaines de manifestations massives contre sa volonté de briguer un cinquième quinquennat, après 20 ans au pouvoir, malgré sa maladie.

Omniprésent dans la vie politique algérienne durant des décennies, mais devenu quasi invisible depuis un accident vasculaire cérébral en 2013, Abdelaziz Bouteflika n'avait donné aucun signe de vie depuis que le mouvement de contestation populaire du Hirak et l'armée l'avaient contraint à la démission.

Ce jour-là, il était apparu pour la dernière fois à la télévision pour annoncer qu'il jetait l'éponge. Le Hirak s'est toutefois poursuivi malgré l'éviction de Bouteflika et de son clan, puis l'élection en 2019 de son successeur Abdelmadjid Tebboune.

Abdelaziz Bouteflika est considéré comme l'artisan de la réconciliation nationale qui a permis de rétablir la paix en Algérie, plongée dans la guerre civile depuis 1992 contre une guérilla islamiste qui a fait quelque 200 000 morts en dix ans, selon le bilan officiel.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»