Le gouverneur démocrate de New York accusé de harcèlement sexuel, Joe Biden le somme de démissionner

- Avec AFP

Le gouverneur démocrate de New York accusé de harcèlement sexuel, Joe Biden le somme de démissionner Source: Reuters
Andrew Cuomo à New York, le 3 août 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le gouverneur démocrate de l'Etat de New York Andrew Cuomo a été accablé par une enquête l'accusant d'avoir harcelé sexuellement onze femmes, ce qu'il a aussitôt nié. «Je pense qu’il devrait démissionner», a déclaré le président des Etats-Unis.

Le 3 août, un rapport de 165 pages publié à l'issue d'une enquête indépendante a attribué au gouverneur démocrate de l’Etat de New York Andrew Cuomo des gestes et des propos déplacés à l'encontre de onze femmes. Le président des Etats-Unis Joe Biden ainsi que la présidente de la Chambre des représentants Nancy Pelosi – tous deux démocrates – ont estimé qu'Andrew Cuomo devait quitter son poste.

Un «environnement de travail toxique»

La procureur de l'Etat de New York Letitia James a annoncé lors d'une conférence de presse qu'Andrew Cuomo a «harcelé sexuellement plusieurs femmes et, ce faisant, violé la loi fédérale et celle de l'Etat», selon les conclusions d’une enquête demandée par la justice. Dans le détail, le rapport d’investigation attribue au chef de l'exécutif de cet Etat de 19,5 millions d'habitants «des baisers et des étreintes non désirés», ainsi que «des commentaires inappropriés».

De plus, selon Le Parisien, le rapport indique que le gouverneur et son personnel ont «aussi pris des mesures de représailles à l’encontre d’au moins une employée pour avoir témoigné». «Enfin, l’équipe exécutive du gouverneur a favorisé un environnement de travail toxique qui a rendu possible le harcèlement et une ambiance de travail hostile», ajoute le bureau du procureur.

«Le gouverneur a créé au sein de son administration une culture où le harcèlement et l’intimidation sont si répandus que c’est non seulement toléré, mais attendu», avait déclaré une plaignante ex-conseillère économique du gouverneur démocrate, Lindsey Boylan, citée par le quotidien régional.

Une «enquête criminelle en cours» et des appels à la démission

«Je pense qu’il devrait démissionner», a affirmé Joe Biden depuis la Maison Blanche au sujet du gouverneur Cuomo – les deux hommes ont entretenu des liens d'amitié. 

Nancy Pelosi a elle aussi demandé au gouverneur de quitter son poste en ces termes : «Reconnaissant son amour pour New York et le respect de la fonction qu'il occupe, je demande au gouverneur de démissionner.»

A l'heure actuelle, une enquête pouvant aboutir à la destitution du gouverneur a d'ores et déjà été ouverte devant le Parlement de l'Etat de New York et le chef de file des démocrates à la chambre basse, Carl Heastie, a promis d'accélérer la procédure.

Le procureur du comté d'Albany, la capitale de l'Etat, David Soares, a évoqué de son côté une «enquête criminelle en cours» et a encouragé d'éventuelles victimes à se faire connaître.

Certains commentateurs ont par ailleurs critiqué le fait que la célèbre chaîne d'information en continu CNN ait permis à son journaliste Chris Cuomo de traiter à l'antenne l'affaire concernant son frère Andrew, qu'il a par ailleurs aidé dans sa stratégie de défense face aux accusations de harcèlement. Etre journaliste et avoir un membre de sa famille en politique, «ce n'est pas facile mais il faut juste être honnête et ne pas prétendre frauduleusement que l'on fait un reportage sur eux. CNN l'a fait de la pire façon possible», a déclaré sur Twitter le journaliste Glenn Greenwald, rappelant que Chris Cuomo avait été chargé d'interviewer son frère il y a trois mois. «Comment CNN va-t-elle présenter les résultats de l'enquête sur le gouverneur Cuomo sans mentionner que son propre animateur aux heures de grande écoute était, selon le rapport du procureur général, l'une des figures clés aidant le gouverneur à élaborer une stratégie pour discréditer les accusations et les accusateurs ?», a-t-il poursuivi. En mai dernier, Chris Cuomo s'était excusé auprès des téléspectateurs de CNN lorsqu'il a été révélé qu'il avait offert des conseils politiques à son frère, comme le rappelle le New York Times.

Agé de 63 ans, gouverneur depuis 2011 de l'Etat de New York, où il a déjà été réélu en 2014 et 2018, et pressenti pour se représenter en 2022, Andrew Cuomo se retrouve donc de plus en plus fragilisé, alors qu'il avait joui d'une certaine notoriété suite à la gestion dans son Etat de la pandémie de coronavirus au printemps 2020. 

Le fils de l'ancien gouverneur Mario Cuomo avait nié les accusations de harcèlement quand elles avaient été rendues publiques en février dernier. «Avant tout, je veux que vous sachiez [...] que je n’ai jamais touché quelqu’un de manière inappropriée ou fait des avances sexuelles inappropriées», a-t-il de nouveau assuré le 3 août, comme l'indique Le Parisien. Il n’a pas évoqué son éventuelle démission.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»