Un ancien conseiller de Trump s'est-il montré favorable à un coup d'Etat militaire aux Etats-Unis ?

Un ancien conseiller de Trump s'est-il montré favorable à un coup d'Etat militaire aux Etats-Unis ?© Jonathan ERNST Source: Reuters
Michael Flynn lors d'une manifestation pro-Trump devant la Cour suprême, à Washington, le 12 décembre 2020.
Suivez RT France surTelegram

Alors que Donald Trump aurait annoncé s'attendre à redevenir président dès août, son ancien conseiller à la sécurité nationale a déclaré qu'un coup d'Etat «devrait voir lieu» aux Etats-Unis, avant d'affirmer que ses propos avaient été déformés.

L'ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump et lieutenant-général en retraite de l'armée des Etats-Unis Michael Flynn a déclaré lors d'une conférence à Dallas qu'un coup d'Etat militaire comparable à celui qui a eu lieu en février dernier en Birmanie serait souhaitable dans son pays. Il a ensuite démenti, en affirmant que ses propos avaient été déformés. Au même moment, une journaliste a affirmé que Donald Trump envisagerait de redevenir président d'ici trois mois.

Dans une vidéo filmée lors de la manifestation intitulée For God and Country : Patriot Round-Up («Pour Dieu et la patrie : rassemblement patriote»), on peut entendre une personne dans le public demander «pourquoi ce qui s'est passé en Birmanie ne peut avoir lieu [aux Etats-Unis]». Ce à quoi Michael Flynn lui répond : «Il n'y pas de raison... ça devrait avoir lieu».

Néanmoins, Michael Flynn a démenti le 1er juin via son compte Telegram avoir souhaité un coup d'Etat aux Etats-Unis, en mettant en cause une «manipulation» de ses propos par les médias. «Soyons très clairs : il n'y a aucune raison de faire un coup d'État en Amérique, et je n'ai jamais appelé à une telle action», a-t-il affirmé.

Celui qui fut brièvement conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump (du 20 janvier au 13 février 2017) avait indiqué par le passé qu'il pensait que l'élection présidentielle de 2020 était frauduleuse. En décembre dernier, Michael Flynn avait même suggéré que le président Donald Trump pourrait utiliser les «capacités militaires» pour «refaire» l'élection dans les États-clés.

Auteur: RT France

Peu après la conférence de Dallas, Maggie Haberman, une journaliste de CNN et correspondante à Washington pour le New York Times, a affirmé sur Twitter que Donald Trump avait déclaré à «un certain nombre de personnes avec lesquelles il est en contact» qu'il s'attendait à être redevenir président d'ici le mois d'août. Maggie Haberman a cependant précisé qu'elle «partageait simplement l'information».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»