Les autorités ukrainiennes condamnent le défilé en l’honneur de la division SS «Galicie» à Kiev

Les autorités ukrainiennes condamnent le défilé en l’honneur de la division SS «Galicie» à Kiev
Manifestants arborant l'insigne de la 14e division SS «galicienne no 1» à Kiev.
Suivez RT France surTelegram

Alors qu'une manifestation honorant une unité de la Waffen-SS tenue à Kiev a provoqué un tollé en Israël et en Russie, la diplomatie et la présidence ukrainienne ont toutes deux condamné le rassemblement.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères s'est fendu d'un court communiqué pour condamner le défilé polémique honorant la mémoire de la 14e division SS «galicienne n°1», ou Division «Galicie», tenu à Kiev le 28 avril. 

«Le ministère des Affaires étrangères de l'Ukraine condamne fermement toute glorification des troupes de la Waffen-SS. Nous tenons à rappeler que la propagande des régimes totalitaires, en particulier du régime nazi, est strictement interdite en Ukraine», peut-on lire. 

«Dans une semaine, l'Ukraine commémorera des millions d'Ukrainiens et personnes d'autres nationalités assassinés par les nazis. Nous devons veiller à une tolérance zéro de la part de l’Etat et de la société ukrainiens face à toute justification des crimes nazis», stipule en outre le texte daté du 30 avril. 

«La défaite du nazisme a été une victoire pour notre peuple», a déclaré pour sa part dans un communiqué séparé la présidence ukrainienne, condamnant la manifestation. Volodymyr Zelensky a par ailleurs annoncé qu'une enquête avait été demandée au ministère de l'Intérieur pour traduire en justice «tous ceux qui ont enfreint la loi».  

«Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a déjà exprimé sa condamnation de toute glorification des troupes de la Waffen-SS et rappelé que la propagande des régimes totalitaires est interdite en Ukraine. Nos partenaires ont déjà été informés que les violations de la législation de l'Ukraine auront des conséquences logiques pour quiconque en sera coupable», a-t-il en outre assuré.

Une insulte pour les morts de l'URSS, selon la Russie 

Le défilé de quelques dizaines de personnes arborant des drapeaux de cette division composée majoritairement de combattants ukrainiens avait soulevé de vives réactions à l'international. 

«Malheureusement, les actions néonazies prennent de plus en plus d'envergure, deviennent de plus en plus fréquentes et agressives. Les adeptes de l'idéologie nazie-fasciste en Ukraine se croient assurés d’une impunité totale et même du soutien des autorités du pays», a notamment déclaré la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova le 29 avril. 

«Cette politique officielle de Kiev constitue une insulte à la mémoire des peuples non seulement russe et ukrainien, mais aussi de l'ancienne Union soviétique, dont les soldats ont donné leur vie pour l'avenir des générations futures, y compris les citoyens de l'Ukraine actuelle», a encore déclaré la diplomate. 

La manifestation a été condamnée par l'ambassadrice d'Allemagne en Ukraine et a provoqué de vives protestations de la diplomatie israélienne. Peu de réactions étaient cependant constatées dans l'Union européenne et aux Etats-Unis, alors que secrétaire d'Etat Antony Blinken doit se rendre en mai en Ukraine. La visite du chef de la diplomatie américaine vise à «réaffirmer le soutien américain indéfectible à la souveraineté et l'intégrité territoriale ukrainiennes face à l'agressivité actuelle de la Russie», a souligné le porte-parole Ned Price dans un communiqué le 30 avril. 

Des hommages similaires avaient déjà été organisés par le passé sous la présidence de Petro Porochenko dans la ville de Lvov (ouest). Plus récemment, en janvier 2020, plusieurs milliers de nationalistes ukrainiens avaient défilé dans les rues de Kiev pour célébrer la mémoire de Stepan Bandera qui a notamment dirigé l'UPA, responsable du massacre de nombreux civils à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix