Vaccination : «Les dix pays les plus riches se sont partagé trois quarts des doses»

Suivez RT France surTelegram

L'accès aux vaccins est totalement inégalitaire, pointe Nathalie Coutinet, économiste de la santé. Le dispositif d'aide international Covax n'est pas suffisant, et sans vaccination mondiale, c'est la menace des variants qui pourraient proliférer.

Covax, le mécanisme de solidarité internationale destiné à faciliter la vaccination des pays en développement, est pour l'instant loin d'atteindre ses objectifs. Pour l'heure, 43 millions de doses ont été livrées dans 113 pays.

Invitée sur RT France, Nathalie Coutinet, économiste de la santé, pointe du doigt le «nationalisme vaccinal des pays riches», qui se partagent la majorité des doses. La vaccination contre le Covid-19 des pays en développement est, selon elle, un enjeu majeur pour lutter contre la prolifération des variants. Elle préconise ainsi, pour faciliter le mécanisme Covax, que les laboratoires pharmaceutiques renoncent à leurs brevets sur les vaccins.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»