Facebook censure un clip contenant une ancienne interview de Donald Trump postée par sa belle-fille

Facebook censure un clip contenant une ancienne interview de Donald Trump postée par sa belle-fille© JOE SKIPPER Source: Reuters
L'ancien président des Etats-Unis, Donald Trump, lors d'une conférence du Parti républicain à Orlando en Floride le 28 février 2021 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Facebook a supprimé le 30 mars une interview de l'ancien président américain publiée sur le compte de sa belle-fille Lara Trump. Les équipes de Donald Trump ont par ailleurs annoncé travailler sur le lancement d'un nouveau réseau social.

Le 30 mars, le réseau social Facebook a décidé de censurer un clip promotionnel d'une interview de l'ancien président des Etats-Unis Donald Trump qui avait été publié sur la page Facebook de sa belle-fille. Lara Trump, mariée à Eric Trump, a récemment rejoint Fox News et avait mené cette interview dans le cadre d'une émission diffusée sur internet, The Right View.

Lara Trump a partagé sur Instagram le courriel envoyé par Facebook pour justifier cette suppression de contenu. «Le contenu publié sur Facebook et Instagram avec la voix du président Trump n'est actuellement pas autorisé sur notre plateforme (y compris les nouveaux messages dans lesquels le président Trump parlera) et sera supprimé s'il est publié, ce qui entraînera des limitations supplémentaires sur les comptes qui l'ont publié», a expliqué le réseau social.

Donald Trump prépare son propre réseau social

L’ancien locataire de la Maison Blanche avait été banni de Facebook début janvier au lendemain des événements au Capitole, au prétexte qu'il alimentait de fausses allégations de fraude électorale. Le patron du réseau social, Mark Zuckerberg, avait alors déclaré : «Les risques de permettre au président de continuer à utiliser notre service pendant cette période sont tout simplement trop importants.» Jusqu’à ce jour, et bien qu'un Conseil de surveillance soit chargé d'examiner le retour ou non de l'ancien président américain sur la plateforme, l'intéressé n'a toujours pas retrouvé ses accès.

L'ancien chef d'Etat, qui dénonçait régulièrement le pouvoir des réseaux sociaux et le fait que la censure y soit allègrement pratiquée, avait été banni de Twitter, de YouTube et de la plateforme Twitch. L'interview publiée par la belle-fille de Donald Trump et disponible sur la plateforme de vidéo Rumble, portait notamment sur les accusations de censure pratiquée par les réseaux sociaux. D'autres questions étaient orientées sur la Chine, Joe Biden, les fake news et une potentielle campagne électorale en 2024.

L'ancien candidat et président américain avait fait savoir le 21 mars, par la voie de l'un de ses conseillers, Jason Miller, qu'il allait revenir sur les réseaux sociaux d'ici quelques mois avec «sa propre plateforme». Fin mars, Donald Trump et ses équipes ont par ailleurs annoncé un site internet destiné à mettre en valeur le mandat de l'ancien président des Etats-Unis et à rassembler ses soutiens.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»