Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump, le président appelle au calme

Le Capitole envahi par des partisans de Donald Trump, le président appelle au calme Source: Reuters
images
Le Capitole américain occupé par des partisans de Donald Trump
Suivez RT France surTelegram

Après un discours de Donald Trump devant des milliers de ses partisans, certains manifestants se sont introduits dans le Capitole et ont réussi à franchir les barrages policiers pour pénétrer au cœur du pouvoir parlementaire américain.

Les partisans du président américain Donald Trump étaient réunis ce 6 janvier dans la capitale fédérale pour une démonstration de force alors que le Congrès devait certifier la victoire de Joe Biden. Après un discours très combattif au cours duquel le président américain a martelé qu'il ne concéderait pas la défaite, la situation a rapidement dégénéré. 

«Des centaines de partisans de Trump ont pris d'assaut les barricades à l'arrière du Capitole et marchent vers le bâtiment», a ainsi relaté la journaliste du Washington Post Rebecca Tan, vidéo à l'appui.

Des affrontements ont alors éclaté avec les forces de l'ordre devant le Capitole comme le relève notamment le reporter du pure player conservateur Blaze media, Elijah Schaffer.

En surnombre, les manifestants sont parvenus investir les terrasses du Capitole puis à entrer dans le bâtiment, provoquant l'évacuation du Congrès. La réunion de ce dernier, lors de laquelle devait être certifiée l'élection de Joe Biden, a ainsi été interrompue en urgence. Sur une vidéo diffusée par le reporter indépendant Brendan Gutenschwager, on peut apercevoir des partisans de Donald Trump casser des vitres pour pénétrer dans de l'enceinte du Congrès.

«Une sorte de gaz a été déclenché», a commenté le journaliste du Huffington Post Igor Bobic.

Un élu a rapporté à l'AFP que des policiers avaient été contraints de dégainer leurs armes à l'intérieur du bâtiment afin de protéger les parlementaires. Des élus américains ont ainsi dénoncé une tentative de «coup d'Etat» des partisans du président sortant.

Une autre vidéo partagée par le reporter du Huffington Post Igor Bobic fait état de l'ambiance à l'intérieur du Capitole, lors de l'arrivée des manifestants.

Dans une vidéo de Brendan Gutenschwager, un policier isolé apparaît entouré par des manifestants.

Alors que tension et confusion étaient à leur comble, «une femme a été sortie hors du bâtiment du Capitole sur une civière "couverte de sang"», rapporte l'émission de la chaîne NBC Meet the Press sur Twitter. Les forces de l'ordres auraient tiré sur la jeune femme dans des circonstances encore troubles. 

Dans une autre image de USA Today, on peut apercevoir des policiers interpeller des manifestants dans l'enceinte du Capitole.

En conséquence, la maire de Washington Muriel Bowser a décidé d'imposer un couvre-feu entre 18h et 6h du matin dans la ville. La Garde nationale a également été déployée pour ramener le calme dans la ville. 

Donald Trump a lui aussi appelé au calme dans un tweet avant de publier une allocution où il s'est adressé aux manifestants ayant envahi le Capitole : «Je sais votre douleur, on nous a volé cette élection [...] Mais il vous faut rentrer à la maison, nous avons besoin de paix et d'ordre, nous ne voulons pas de blessés.»

Des agents d'élite du FBI sont aussi intervenus et ont pris position dans la bâtiment comme l'a rapporté Leigh Ann Caldwell, journaliste à NBCNews.

Ce déploiement de renforts armés a été annoncé par la Maison Blanche ainsi que par Ralph Northam, le gouverneur démocrate de la Virginie, Etat qui jouxte la capitale fédérale.

Une journaliste de NBC a rapporté qu'une personne blessée par balle dans le Capitole était décédée. Ce que la police, citée par l'AFP, a par la suite confirmé.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»