Donald Trump annonce devant ses partisans : «Nous ne concéderons jamais» la défaite

Donald Trump annonce devant ses partisans :  «Nous ne concéderons jamais» la défaite© JIM BOURG Source: Reuters
Le président Donald Trump devant ses partisans le 6 janvier 2021

Face à ses partisans rassemblés à Washington pour une grande journée de mobilisation, Donald Trump, très combattif, a annoncé ce 6 janvier qu'il refusait d'accepter la victoire de Joe Biden

Des milliers de partisans de Donald Trump se sont rassemblés à Washington pour revendiquer la victoire électorale à la présidentielle du 3 novembre dernier. Le président a tenu un discours très combattif devant un public enthousiaste. «Nous n’abandonnerons jamais, nous ne concéderons jamais», a-t-il déclaré sous les applaudissements avant d'ajouter : «Il faut que le vice-président Mike Pence demande aux Etats de rectifier les résultats et je redeviendrai président». 

C'est face à une foule très nombreuse que Donald Trump a prononcé ce discours durant lequel il a encore annoncé avoir obtenu la majorité des suffrages lors du scrutin et se félicitant d'avoir augmenté son nombre de voix par rapport à 2016 : «J'ai gagné plus de voix dans cette seconde élection que lors de la première.»

Toujours convaincu de sa victoire, il a ajouté : «On m'a dit que dans quatre ans, je pourrai revenir. Je m'en fiche, c'est dans quatre semaines que je veux rester.» Et d'ajouter devant une foule en liesse : «Est ce que quelqu'un croit ici que Joe a vraiment eu 80 millions de voix ?», avant de redire que «les démocrates ont volé cette élection» et que les élus républicains qui ont reconnu la victoire de son adversaire sont «faibles» et «pathétiques». «We want Trump» («On veut Trump»), lui ont répondu les milliers de partisans rassemblés devant la Maison Blanche. 

Un discours que Fox News a diffusé en direct alors que CNN et MSNBC ont fait le choix de ne pas le diffuser. 

Le Congrès se réunit le même jour

Le Congrès se réunit également ce 6 janvier pour certifier la victoire de Joe Biden à la présidentielle. Récemment, un groupe de sénateurs républicains avait annoncé son intention de contester cette certification. Ces élus demandent un audit sur les allégations de fraude dans les Etats clés afin de restaurer la confiance dans le processus électoral.

Donald Trump et son équipe juridique ont multiplié depuis des semaines les accusations d'irrégularités et de fraude électorale dans les Etats clés. Des témoignages, des vidéos d'incidents présumés, ou encore des analyses statistiques ont été présentés au cours de plusieurs audiences publiques ces dernières semaines pour appuyer ces accusations. Mais à l'heure actuelle, le chef d'Etat n'a pas obtenu de succès probant devant la justice, la Cour suprême refusant de statuer sur ces allégations. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»