Le Covid-19 ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, prévient l'OMS

- Avec AFP

Le Covid-19 ne sera pas vaincu d'ici la fin de l'année, prévient l'OMS© Fabrice COFFRINI Source: AFP
Michael Ryan de l'OMS, à Genève, juillet 2020 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Un responsable de l'Organisation mondiale de la Santé a annoncé que le coronavirus n'aurait pas disparu d'ici la fin de l'année. L'OMS souhaite par ailleurs que les soignants de tous les pays commencent à être vaccinés d'ici 40 jours.

Le 1er mars, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a jugé irréaliste de penser que l'humanité serait débarrassée du Covid-19 d'ici la fin de l'année 2021. Michael Ryan, directeur des opérations d'urgence de l'OMS, a estimé qu'il serait néanmoins possible de faire baisser les nombres d'hospitalisations et de décès.

«Il serait très prématuré et, je pense, irréaliste de penser que nous allons en finir avec ce virus d'ici la fin de l'année», a ainsi déclaré Michael Ryan à la presse, avant d'ajouter : «Mais je pense que ce avec quoi nous pouvons en finir, si nous sommes intelligents, ce sont les hospitalisations, les morts et la tragédie associés à cette pandémie.»

Selon lui, l'OMS se focalise sur le fait de maintenir basse la transmission du virus, d'aider à prévenir l'apparition de variants et de réduire le nombre de personnes contaminées.

Et de préciser que vacciner le personnel de santé en première ligne et les populations les plus vulnérables permettrait de «retirer la peur et la tragédie de la pandémie».

Le patron de l'OMS Tedros Adhanom Ghebreyesus souhaite pour sa part que la vaccination du personnel de santé soit commencée dans chaque pays durant les 100 premiers jours de l'année : il reste donc 40 jours pour atteindre ce but.

Il s'est à ce sujet réjoui le 1er mars des premières injections de vaccins permises par le dispositif Covax au Ghana et en Côte d'Ivoire : «C'est encourageant de voir le personnel de santé des pays à faibles revenus commencer à être vacciné, mais il est regrettable que cela survienne presque trois mois après que certains des pays les plus riches ont commencé leur campagne de vaccination. Et il est regrettable que certains pays continuent de vacciner en priorité des adultes plus jeunes, en meilleure santé et présentant moins de risque de tomber malades dans leurs propres populations, au lieu du personnel de santé et des personnes âgées ailleurs.»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»