Le maire LR de Chalon-sur-Saône autorise une fête foraine malgré l'interdiction de la préfecture

Le maire LR de Chalon-sur-Saône autorise une fête foraine malgré l'interdiction de la préfecture© JEAN-PHILIPPE KSIAZEK Source: AFP
Le maire de Chalon-sur-Saône Gilles Platret en 2015 (image d'illustration).

Gilles Platret, l'édile de Chalon-sur-Saône est allé à l'encontre de l'avis de la préfecture de Saône-et-Loire, estimant que les «conditions sanitaires sont désormais réunies» pour l'organisation de la fête foraine de la ville.

Il dit s'inscrire dans la continuité de la «volonté gouvernementale de territorialiser les mesures» sanitaires. Le maire LR de Chalon-sur-Saône Gilles Platret a autorisé la fête foraine annuelle à se tenir dans la ville du 5 au 14 mars. 

L'arrêté diffusé par le Journal de Saône-et-Loire défend l'événement comme une «soupape permettant d’aménager le mal-être qui s’est installé́ au fur et à mesure des vagues successives de la pandémie». 

Pallier la «crise psychologique» 

«L’arrêté d’autorisation est fondé sur deux nécessités complémentaires : celle de lutter contre la crise épidémique par des mesures appropriées que les forains sont tout à fait disposés à prendre, mais aussi la nécessité de lutter contre la crise psychologique lourde qui est la conséquence tout à la fois de la crise épidémique et des mesures de restriction des libertés qui l’ont accompagnée», a déclaré l'édile dans un communiqué. 

Par cette autorisation, le maire va à l'encontre de l'Etat qui avait interdit l'événement début février, une décision qu'il avait décrite comme prise «sans aucune concertation» et déclaré qu'il n'allait «pas en rester là».

«Ainsi que je l’ai expliqué au préfet de Saône-et-Loire [...] l’état du droit et de la jurisprudence, avec la volonté gouvernementale de territorialiser les mesures en vigueur, ouvre à nos yeux la possibilité de permettre cette fête foraine», justifie le maire. Contactée par l'AFP, la préfecture n'a pour l'heure pas souhaité s'exprimer sur le sujet. 

Gilles Platret avait déjà fin octobre autorisé les commerces non-alimentaires de sa ville a rouvrir alors que leur fermeture avait été décidée au niveau national. Son arrêté avait été retoqué par la justice. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»