Covid-19 : l'UE somme six Etats de s'expliquer sur les restrictions de circulation

- Avec AFP

Covid-19 : l'UE somme six Etats de s'expliquer sur les restrictions de circulation© Dominic Ebenbichler Source: Reuters
Un panneau de signalisation à la frontière allemande au point de passage entre Bad Reichenhall (Allemagne) et Walserberg (Autriche). (Image d'illustration)

La Commission européenne a sommé l’Allemagne, la Belgique, la Finlande, la Suède, la Hongrie et le Danemark de s'expliquer sur les restrictions de circulation à leur frontières. Bruxelles alerte sur un «risque de fragmentation».

Les mesures de restrictions de circulation prises par l'Allemagne, la Belgique, la Finlande, la Suède, la Hongrie et au Danemark dans le cadre de la lutte contre la pandémie de Covid-19, déplaisent toujours à Bruxelles.

Dans un courrier envoyé le 22 février, la Commission européenne a alerté ces Etats sur un «risque de fragmentation, d'entraves à la libre circulation [et] de perturbation de la chaîne de production», avant de demander aux pays cités de s'expliquer sous dix jours rapporte l'AFP. L'exécutif européen les a en outre appelés à prendre des restrictions «non discriminatoires et proportionnées» et à «s'aligner» sur les recommandations communes approuvées par l'ensemble des 27 pays membres. 

Deuxième rappel à l'ordre

Dans une autre lettre envoyée la semaine précédente à l'ensemble des Etats membres, la Commission avait déjà exhorté les Vingt-Sept à éviter les fermetures de frontières et les interdictions générales de voyage. 

En Belgique, tous les voyages non essentiels depuis et à destination du pays sont interdits depuis le 27 janvier. La mesure, prolongée jusqu'au 1er avril, est jugée problématique par la Commission, qui lui reproche d'ignorer la situation épidémiologique des régions de provenance ou de destination.

De son côté, l'Allemagne filtre drastiquement depuis mi-février les passages avec la République tchèque, la Slovaquie et le Tyrol autrichien pour contenir les variants du virus. Frontaliers et chauffeurs de poids lourds ne peuvent passer qu'avec un test PCR très récent. Or, dans la lettre envoyée lundi à l'ambassadeur allemand auprès de l'UE et consultée par l'AFP, la Commission fustige le dispositif, observant que la diffusion des variants n'est pas pire en Slovaquie ou en République tchèque que dans d'autres Etats de l'Union. 

C'est dans ce contexte que se tiendra les 25 et 26 février, un sommet en visioconférence sur la coordination de la lutte contre l'épidémie de Covid-19. 

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»