Facebook lance un outil pour lutter contre la «désinformation» au sujet du changement climatique

Facebook lance un outil pour lutter contre la «désinformation» au sujet du changement climatique© STR Source: AFP
Une femme utilise Facebook sur son téléphone, en Birmanie, le 4 février 2021 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Le réseau social entend continuer sa lutte contre les «fake news» en ajoutant aux publications concernant le réchauffement climatique des liens vers son Centre d'information sur le climat.

Le 18 février, Facebook a annoncé le lancement d'un nouvel outil visant à contrôler les informations sur le changement climatique publiées par ses utilisateurs. Celles-ci seront désormais accompagnées d'une étiquette proposant un lien vers le Centre d'information sur le climat du réseau social, comme le rapporte CNBC. Il s'agit d'une nouvelle étape dans la politique de lutte active «contre la désinformation» mise en place par le plus grand réseau social du monde depuis quelque temps.

Cet outil sera intégré au Centre d'information sur le climat, lui-même mis en place en septembre dernier par Facebook afin de fournir à ses utilisateurs des «informations scientifiques» sur le changement climatique. Un lien vers la page du Centre apparaissait déjà lorsque les utilisateurs recherchaient des informations liées au changement climatique, ou lorsqu'apparaissaient certaines publications liées au sujet, comme le rappelle CNBC.

Facebook a également annoncé que son Centre d'information sur le climat allait s'étendre à 12 nouveaux pays, dont l'Afrique du Sud, la Belgique, l'Espagne ou le Canada. Cette fonction était jusqu'alors disponible aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, en France et en Allemagne. 

Les sources utilisées par Facebook pour alimenter son Centre d'information sur le climat sont le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (IPCC), le Programme des Nations unies pour l’environnement, l'Agence américaine d'observation océanique et atmosphérique, l’Organisation météorologique mondiale et le Met Office (le service national britannique de météorologie), toujours selon CNBCLCI rapporte également que l'entreprise de Mark Zuckerberg s'appuierait sur l'avis d'experts des universités George Mason, de Yale et de Cambridge. On trouve dans ce Centre des données chiffrées, des recommandations pour la vie de tous les jours, ou encore une explication du rapport entre le réchauffement climatique et la diminution du nombre d'ours polaires.

Ce renforcement du contrôle exercé par le réseau social californien intervient quelques jours après l'annonce d'un durcissement de ses règles sur la désinformation au sujet de la vaccination contre le Covid-19. Déjà interdites dans les publicités, les informations sur les vaccins que Facebook considère être des «fake news» sont depuis le 8 février retirées des messages.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»