83% des jeunes Européennes évitent certains espaces publics de peur d’être agressées

- Avec AFP

83% des jeunes Européennes évitent certains espaces publics de peur d’être agressées© Jon NAZCA Source: Reuters
Une personne marche dans une rue sombre de Ronda, en Espagne, le 17 mars 2020 (image d'illustration)
Suivez RT France surTelegram

Un rapport de l'Agence européenne des droits fondamentaux indique que 83% des Européennes de 16 à 29 ans interrogées déclarent éviter de se rendre dans certaines rues ou quartiers par peur d’être harcelées, ou agressées physiquement ou sexuellement.

Selon un rapport publié le 19 février par l'Agence européenne des droits fondamentaux (FRA), plus de huit jeunes Européennes sur dix éviteraient certaines rues ou quartiers, ou de se retrouver isolées, de peur d'être agressées physiquement ou sexuellement, ou d’être harcelées.

L'agence basée à Vienne, en Autriche, a interrogé 35 000 personnes dans l’Union européenne, au Royaume-Uni et en Macédoine du Nord sur leur perception de la criminalité, de la sécurité et des droits des victimes. 

Cette étude conclut, entre autres, que «par peur d’être agressées physiquement ou sexuellement, ou d’être harcelées, 83% des femmes âgées de 16 à 29 ans évitent soit de se retrouver seules dans certains endroits, soit de se rendre dans certaines rues ou quartiers, soit de se retrouver isolées avec une autre personne». En comparaison, seuls 58% des hommes dans la même tranche d’âge disent adopter le même comportement, selon la FRA, qui offre ainsi les premières statistiques transfrontalières sur la criminalité et la sécurité.

«Les jeunes femmes en particulier évitent différents lieux par crainte pour leur sécurité. C’est une question importante en termes d’égalité, car elle montre qu’elles ne peuvent pas utiliser les espaces publics de la même manière que les hommes», a déclaré à l'AFP Sami Nevala, l’auteur du rapport.

Le communiqué de presse accompagnant l'étude rappelle également qu'«en l’espace d’un an, plus d’un Européen sur quatre a été victime de harcèlement et [que] 22 millions d’Européens ont été agressés physiquement», avant de noter que, «près de trois fois sur quatre (72%), le harcèlement sexuel à l’encontre des femmes est exercé par une personne inconnue de la victime. La plupart de ces incidents surviennent en public.»

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix