Le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell appelle à des sanctions contre Moscou

Le chef de la diplomatie de l'UE Josep Borrell appelle à des sanctions contre Moscou© Ministère russe des Affaires étrangères, via Reuters
Le chef de la diplomatie de l'Union européenne (UE), Josep Borrell en visite à Moscou le 5 février (image d'illustration).

Au retour d'une visite à Moscou qu'il a tour à tour présentée comme un dialogue «ouvert et franc», puis comme une rencontre «très compliquée», Josep Borrell a dénoncé une confiance «qui ne règne plus» entre l'UE et la Russie.

Ce 9 février 2021, Josep Borrell, Haut représentant de l'Union européenne pour les affaires étrangères et la politique de sécurité, s'est exprimé devant le Parlement européen sur différents points des relations extérieures de l'UE, dans un contexte de tensions avec la Russie.

Borrell appelle à prendre des sanctions contre Moscou

Dans son discours, Josep Borrell s'est dit «déçu» de sa récente visite en Russie. «La confiance ne règne plus entre la Russie et l’UE [...] Le dialogue politique est dans l’impasse», a-t-il regretté, précisant que la visite était «tendue» et évoquant des «discussions agitées» avec le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov.

Il a également fait référence au cas de l'opposant Alexeï Navalny, actuellement emprisonné pour n'avoir pas respecté les conditions de sa peine de prison avec sursis. «Nous condamnons la manière dont l’affaire Navalny est gérée», a-t-il assuré. Il a expliqué avoir demandé la libération immédiate d'Alexeï Navalny et réclamé une enquête sur son empoisonnement présumé. Il a révélé qu'un membre de sa délégation s'était entretenu avec l'avocat de l'opposant.

Par ailleurs, Josep Borrell s'est dit «particulièrement inquiet quant aux perspectives et aux choix géostratégiques de la Russie», ajoutant : «Nous sommes à un carrefour de nos relations et les choix que nous allons faire auront un impact sur les dynamiques internationales de ce siècle.»

«Il serait bon d’inclure des sanctions», a-t-il fait valoir, précisant vouloir faire «des propositions concrètes» dans les prochaines semaines.

Néanmoins, le chef de la diplomatie européenne a reconnu la nécessité de trouver un «modus vivendi» entre la Russie et l'UE. «Nous devons continuer à être en contact avec la société russe», a-t-il précisé, concluant toutefois : «La Russie a tenté de nous diviser mais ils n’ont pas réussi à le faire.»

Borrell fragilisé ?

Des diplomates russes ont récemment été expulsés par plusieurs pays européens, après une mesure prise par Moscou, sanctionnant ainsi des diplomates allemand, suédois et polonais, qui ont participé à des manifestations non-autorisées de soutien à Alexeï Navalny, ce que la diplomatie russe avait qualifié d'«ingérence».

Josep Borrell s'est récemment rendu en Russie, où il avait évoqué un dialogue «ouvert et franc» avant, quelques jours plus tard, de changer de version au grand étonnement de Moscou, faisant état d'une rencontre «très compliquée». Il avait alors estimé que la Russie «s'éloignait» de l'Europe.

Le journal Le Point a par ailleurs révélé le 8 février qu'une pétition lancée par des eurodéputés des pays baltes (tenants d'une ligne particulièrement hostile à la Russie) circulerait au Parlement européen pour demander la démission du chef de la diplomatie européenne à la suite de cette visite.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»