«Je ne souhaite pas l'humiliation de mon peuple» : le président serbe répond à Biden sur le Kosovo

«Je ne souhaite pas l'humiliation de mon peuple» : le président serbe répond à Biden sur le Kosovo© Marko Djurica Source: Reuters
Le président serbe Aleksandar Vucic s'adresse à la nation après des émeutes dans la capitale, Belgrade, le 8 juillet 2020
Suivez RT France surTelegram

En réponse au président américain qui a exhorté Belgrade de reconnaître le Kosovo, son homologue serbe, Aleksandar Vucic, a déclaré devant la presse ne pas souhaiter «l'humiliation» de son peuple.

Le président de la Serbie Aleksandar Vucic a répondu énergiquement à l'appel de Joe Biden qui avait demandé le 7 février, à la république des Balkans de reconnaître l'indépendance du Kosovo à l'approche de la fête nationale serbe du 15 février.

Interrogé par des journalistes après des exercices militaires dans la ville de Pancevo, le président serbe a réagi a l'appel du président démocrate : «Je ne souhaite pas l'humiliation de mon peuple et à la destruction de sa propre nation [...] C'est ce que les Etats-Unis veulent.»

Nous comprenons que c’est la nouvelle politique des Etats-Unis

«Je remercie [Joe Biden] pour ses félicitations. Quant à la reconnaissance mutuelle, cela n’est spécifié dans les actes d’aucune organisation internationale», a déclaré le président serbe en conférence de presse avant d'ajouter : «Nous comprenons que c’est la nouvelle politique des Etats-Unis. Washington a déjà entrepris des tentatives pour imposer ce terme [de reconnaissance mutuelle] comme quelque chose que nous devons accepter comme une décision finale, j'ai déjà dit en face ce que je pensais de la reconnaissance, et ma réponse ne change pas».

Et le chef de l'Etat d'ajouter : «La position de la Serbie concernant la reconnaissance du Kosovo est claire nous devons veiller au respect de ses intérêts nationaux […] sans céder aux émotions.»

Biden souhaite encourager «un accord global de normalisation avec le Kosovo»

Dans un communiqué adressé à la présidence serbe, le président de Etats-Unis a exprimé ses «sincères félicitations à l'occasion de la fête nationale».

«Nous restons déterminés à soutenir l'objectif d'intégration européenne de la Serbie et nous vous encourageons à continuer de prendre des mesures difficiles pour atteindre cet objectif, notamment en introduisant les réformes nécessaires et en concluant un accord global de normalisation avec le Kosovo, axé sur la reconnaissance mutuelle», a indiqué le président démocrate avant de rappeler que la Serbie et les Etats-Unis «commémorent 140 ans de partenariat» 

La guerre du Kosovo aura fait plus de 13 500 morts. Elle s'est soldée par une campagne de bombardement de 78 jours sur la Serbie menée par l’OTAN – sans l’aval des Nations Unies – forçant l’armée serbe à se retirer de la région. Le Kosovo, alors province serbe, proclamera son indépendance en février 2008. Il est aujourd’hui reconnu par les Etats-Unis et de nombreux pays occidentaux mais pas par la Chine, la Russie, l’Inde ou encore l’Espagne.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»