La Hongrie va acheter de «grandes quantités» du vaccin russe Spoutnik V

- Avec AFP

La Hongrie va acheter de «grandes quantités» du vaccin russe Spoutnik V© YVES HERMAN Source: Reuters
Viktor Orban à Bruxelles le 15 octobre 2020

Quelques jours après l'autorisation du vaccin russe par ses autorités sanitaires, la Hongrie a annoncé en acheter «grandes quantités». Viktor Orban en a profité pour critiquer l'UE dans laquelle, selon lui, «quelque chose ne tourne pas rond».

Le gouvernement hongrois a annoncé ce 22 janvier avoir conclu un accord pour acheter de «grandes quantités» du vaccin russe Spoutnik V, bien que celui-ci n'ait pas encore été autorisé par les autorités sanitaires européennes.

Le ministre des Affaires étrangères Peter Szijjarto, en visite à Moscou, a fait cette annonce dans une vidéo postée sur son compte Facebook. «Des détails seront donnés plus tard», a-t-il indiqué comme le rapporte l'AFP.

Cette annonce intervient alors le régulateur hongrois a donné son feu vert à l'utilisation du vaccin cette semaine, sur fond de critiques de Budapest à l'égard des «lenteurs» du processus d'approbation des vaccins par l'Agence européenne des médicaments (EMA).

Seuls deux vaccins sont actuellement autorisés dans l'UE : Pfizer-BioNTech et Moderna. L'avis sur celui d'AstraZeneca, déjà utilisé au Royaume-Uni, doit intervenir avant la fin du mois.

S'il n'y a pas de vaccin de l'Union, prenons-le ailleurs

Le Premier ministre Viktor Orban a redit vendredi son impatience, au lendemain d'un sommet des Vingt-Sept par vidéoconférence sur le sujet.

Les autorités russes ont déposé une demande d'enregistrement dans l'UE

«Nous devrons affronter le fait que quelque chose ne tourne pas rond au niveau de l'UE», a-t-il fustigé à l'occasion de sa traditionnelle interview radiophonique hebdomadaire. «S'il n'y a pas de vaccin de l'Union, prenons-le ailleurs. Il n'est pas possible que les Hongrois meurent à cause de ça», a ajouté le dirigeant, coutumier des bras de fer avec Bruxelles. 

Les autorités russes ont déposé une demande d'enregistrement dans l'UE de Spoutnik V, efficace à plus de 90% d'après Moscou, mais l'EMA n'a pas encore entamé la procédure d'examen.

«La Hongrie est le premier pays de l'UE à prendre conscience des avantages de Spoutnik V», s'était félicité jeudi dans un communiqué Kirill Dmitriev, le directeur du Fonds souverain russe (RDIF) qui a financé la mise au point du vaccin. La Hongrie a par ailleurs commandé un million de doses du vaccin chinois Sinopharm et attend le feu vert des inspecteurs hongrois, qui se trouvent actuellement à Pékin.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»