Le régulateur européen des médicaments valide le vaccin Pfizer-BioNTech pour l'UE

- Avec AFP

Le régulateur européen des médicaments valide le vaccin Pfizer-BioNTech pour l'UE© Justin Tallis Source: AFP
le vaccin Pfizer-BioNTech contre le Covid-19
Suivez RT France surTelegram

Le vaccin de Pfizer et BioNTech a été autorisé par l'Agence européenne des médicaments. Cette étape ouvre la voie au début d'une campagne de vaccination dans les différents Etats de l'Union européenne.

L'Agence européenne des médicaments (AEM) a autorisé le 21 décembre le vaccin Pfizer-BioNTech, ouvrant la voie à un possible début des vaccinations dans l'Union européenne avant la fin de l'année.

L'agence, basée à Amsterdam, avait avancé d'une semaine la réunion initialement prévue le 29 décembre, au cours de laquelle elle devait annoncer son avis, alors que l'Allemagne et d'autres pays ont fait pression pour une décision rapide.

«Je suis ravie d'annoncer que le comité scientifique de l'AEM s'est réuni aujourd'hui et s'est montré favorable à une autorisation de mise sur le marché conditionnelle dans l'UE pour le vaccin développé par Pfizer et BioNTech», a déclaré la directrice générale de l'AEM, Emer Cooke, au cours d'une conférence de presse en ligne. «Notre avis scientifique ouvre la voie à la première autorisation de mise sur le marché dans l'UE», a-t-elle affirmé, précisant que l'autorisation doit couvrir l'ensemble des 27 Etats membres de l'Union européenne.

L'Europe autorise le vaccin dans la foulée

A la suite de cette annonce, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a annoncé dans la journée qu'elle autorisait la distribution dans l'UE du vaccin anti-Covid de Pfizer-BioNTech quelques heures après le feu vert de l'Agence européenne des médicaments. 
«L'Agence européenne des médicaments a évalué ce vaccin minutieusement et a conclu qu'il était sûr et efficace contre le Covid-19. Sur la base de cette évaluation scientifique nous avons procédé à son autorisation sur le marché de l'Union européenne», a déclaré Ursula Von der Leyen, en précisant que les premières vaccinations auraient lieu entre le 27 et le 29 décembre.

«C'est un pas en avant important dans la lutte contre cette pandémie à l'origine de souffrances et d'épreuves», s'est-elle réjouie avant de poursuivre : «Il s'agit vraiment d'une réussite scientifique historique, en moins d'un an, un vaccin aura été développé et autorisé contre cette maladie.»

Les appels à une action rapide s'étaient multipliés après que le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont accordé une autorisation d'urgence au vaccin Pfizer-BioNTech, développé par le géant américain Pfizer et l'entreprise allemande BioNTech.

La directrice a d'ailleurs précisé, au sujet de la nouvelle mutation du Covid-19 signalée principalement au Royaume-Uni que «pour le moment, il n'existe aucune preuve suggérant que ce vaccin ne soit pas efficace contre la nouvelle variante».

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»