«Toutes les routes mènent à Poutine» : les doutes de Clinton et Pelosi sur l'émeute du Capitole

«Toutes les routes mènent à Poutine» : les doutes de Clinton et Pelosi sur l'émeute du Capitole© REUTERS/Mikhail Metzel/Pool
Vladimir Poutine rencontre Hillary Clinton, alors Secrétaire d'Etat, lors d'un sommet à Vladivostok en 2012 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Dans un podcast, la candidate défaite à l'élection de 2016 Hillary Clinton fait part de ses doutes quant à l'influence de... Poutine dans les incidents du Capitole. Nancy Pelosi se prononce pour sa part en faveur d'une commission sur le sujet.

Dans un podcast diffusé le 18 janvier et notamment relayé sans encombre sur Twitter (à l'inverse, par exemple, des contenus liés à QAnon), l'ancienne candidate démocrate Hillary Clinton recevait Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants et fer de lance des procédures de destitution engagées contre Donald Trump. Evoquant l'émeute du Capitole où des manifestants portant des drapeaux et des slogans pro-Trump étaient parvenus à forcer les barrages, les soupçons des deux femmes politiques se sont rapidement portés sur un homme... Vladimir Poutine. Vous avez dit complotiste ? 

Poutine, usual suspect

Dans le cadre de ce programme, la candidate malheureuse à l'élection de 2016 exprime ses doutes quant au fait que Donald Trump ait «d'autres agendas». Et d'ajouter : «Je pense qu'on ne sait pas encore [...] qui tire ses ficelles.»

C'est alors qu'Hillary Clinton livre le fond de sa pensée : «J'aimerais voir ses relevés téléphoniques pour voir s'il parlait à Poutine le jour où des insurgés ont envahi le Capitole.»

Ne s'arrêtant pas en si bon chemin, l'ancienne candidate démocrate poursuit, adressant enfin sa question à Nancy Pelosi : «Pensez-vous que l'on a besoin d'une commission de type "11 septembre" pour enquêter et relater tout ce qu'ils ont fait ensemble, et expliquer ce qui est arrivé ?»

Marquant son approbation, la présidente démocrate de la Chambre des représentants, souligne qu'avec Donald Trump, «toutes les routes mènent à Poutine» puis enchaîne : «Je ne sais pas ce que Poutine a sur lui politiquement, financièrement ou personnellement, mais ce qui est arrivé [au Capitole] est un cadeau à Poutine.»

Accusant le dirigeant russe de chercher à «miner la démocratie [aux Etats-Unis] et partout dans le monde», Nancy Pelosi conclut son propos : «Ces gens [qui ont envahi le Capitole], à leur insu, sont les marionnettes de Poutine. Ils ont fait le boulot de Poutine quand ils ont fait cela, sur incitation à l'insurrection du président des Etats-Unis. Donc oui, nous devrions avoir une commission "11 septembre", et il y a un soutien important au Congrès pour faire cela.»

Le 13 janvier, à l'appel des démocrates et en particulier de Nancy Pelosi, la Chambre des représentants a voté en faveur d'une motion accusant Donald Trump d’«incitation à l’insurrection», ouvrant ainsi la voix à une nouvelle procédure de destitution du président sortant. Si celle-ci n'a aucune chance d'aboutir avant l'investiture du président-élu Joe Biden le 20 janvier, elle aurait notamment comme conséquence (en plus de la symbolique) de rendre Donald Trump inéligible. De son côté, ce dernier dément avoir incité à l'intrusion au Capitole, et a par ailleurs appelé à plusieurs reprises ses partisans au calme.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»