Moscou craint un «accident grave» provoqué par l'activité de l'OTAN près des frontières russes

Moscou craint un «accident grave» provoqué par l'activité de l'OTAN près des frontières russes© Capture d'écran d'une vidéo du Ministère de la Défense
Interception de bombardiers américains par les forces aériennes russes au-dessus de la mer Noire
Suivez RT France surTelegram

La Russie a mis en garde l'Occident contre de nouvelles provocations tout en précisant que la hausse de l'activité militaire près de ses frontières pourrait éventuellement avoir des conséquences dangereuses.

Interrogé par le journal Rossiskaïa Gazeta, le vice-ministre russe de la Défense Alexander Fomine a déclaré qu'il déconseille de mener le dialogue avec la Russie en position de force, comme l'a exhorté la ministre allemande de la Défense Annegret Kramp-Karrenbauer au Bundestag en novembre dernier. Fomine a également accusé les Etats-Unis et leurs alliés d'utiliser une «rhétorique agressive».

«En 2020, l'activité des forces aériennes et navales [de l'OTAN] a considérablement augmenté, et des situations qui peuvent conduire à ce que des incidents graves émergent de plus en plus souvent», a déclaré le vice-ministre. «Ces actions étaient ouvertement provocantes. Les incidents n'ont été évités que grâce au haut niveau de professionnalisme des pilotes et marins russes», a-t-il ajouté. 

En particulier, le vice-ministre russe Fomine a rappelé que l'OTAN avait organisé un exercice naval la veille du Jour de la Victoire lors de la Seconde Guerre mondiale et que de multiples vols d'avions américains «à proximité immédiate de la frontière russe» avaient été enregistrés. Plus de 15 vols de bombardiers stratégiques américains В-52Н et В-1В ont été enregistrés rien qu'en août et septembre, a-t-il expliqué. 

Alexander Fomine a, par ailleurs, cité deux autres incidents récents. Des destroyers britannique et américain sont entrés dans ce que la Russie considère comme ses eaux territoriales, près du cap Chersonèse. Le mois dernier, un navire des forces navales américaines a violé les eaux territoriales russes dans l'Extrême-Orient. Le chasseur de sous-marins Amiral Vinogradov de la Flotte du Pacifique russe a envoyé un avertissement au destroyer américain, en menaçant d'«utiliser une manœuvre d'éperonnage pour chasser le contrevenant de ses eaux territoriales», les Etats-Unis ont pour leur part qualifié les revendications territoriales maritimes de Moscou d'«excessives».

Selon le vice-ministre, l'activité accrue de l'aviation et des forces navales de l'OTAN près des frontières russes pourrait entraîner de «graves incidents».

«Nous avons toujours considéré que les problèmes les plus complexes devaient être résolus autour d'une table des négociations. Nous sommes prêts à un dialogue professionnel constructif en accord avec des principes de respect mutuel, et la prise en compte des intérêts de chacun», a conclu Fomine.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»