La diplomatie russe condamne la nouvelle position américaine sur le Sahara occidental

La diplomatie russe condamne la nouvelle position américaine sur le Sahara occidental© Zohra Bensemra/File Photo Source: Reuters
Un combattant du Front Polisario, le 9 septembre 2016 près de Tifariti (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhail Bogdanov a déclaré, ce 10 décembre, que la décision américaine de reconnaître la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental constituait une violation du droit international.

«Ce que les Américains ont fait ici, c'est une décision unilatérale qui sort complètement du cadre du droit international», a déclaré ce 11 décembre le vice-ministre russe des Affaires étrangères Mikhaïl Bogdanov, cité par les agences de presse Ria Novosti et TASS, à propos de la décision américaine de reconnaître la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

La question du statut du Sahara occidental oppose depuis des décennies Rabat aux indépendantistes sahraouis.

Le 10 décembre, l'administration américaine a annoncé qu'Israël et le Maroc avaient accepté de normaliser leurs relations dans le cadre d'un accord négocié avec l'aide des Etats-Unis. Dans le cadre de cet accord, le président américain Donald Trump a accepté de reconnaître la légitimité du Maroc sur le Sahara occidental. 

Le Maroc a rapidement confirmé «reprendre» des «relations diplomatiques» avec Israël. Par ailleurs, le roi du Maroc Mohammed VI a déclaré que la reconnaissance de la souveraineté marocaine sur la Sahara occidental par Washington était une «prise de position historique».

«Le Maroc a reconnu les Etats-Unis en 1777. Il convient donc de reconnaître leur souveraineté sur le Sahara occidental», avait de son côté tweeté Donald Trump.

Le Front Polisario promet de poursuivre les combats

Le indépendantistes sahraouis du Front Polisario ont quant à eux promis de poursuivre les combats au Sahara occidental. «Les combats se poursuivront jusqu'au retrait total des troupes marocaines d'occupation», a affirmé à l'AFP Mohamed Salem Ould Salek, ministre des Affaires étrangères de la République arabe sahraouie démocratique (RASD), proclamée en 1976 par le mouvement indépendantiste.

Les discussions sous l'égide de l'ONU entre Rabat et le Front Polisario, qui réclame depuis des années un référendum d'autodétermination prévu par un accord conclu en 1991, sont interrompues depuis mars 2019.  

Et, comme le rappelle l'AFP, le Polisario se dit «en état de guerre de légitime défense» depuis que les autorités marocaines ont envoyé le 13 novembre des troupes à l'extrême sud du Sahara occidental, pour chasser un groupe de militants indépendantistes qui bloquait depuis trois semaines la seule route vers la Mauritanie, dans la zone-tampon de Guerguerat. 

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»