Hamas, Egypte... l'annonce de la normalisation des relations Maroc-Israël fait réagir

Hamas, Egypte... l'annonce de la normalisation des relations Maroc-Israël fait réagir© MOHAMED EL-SHAHED / AFP Source: AFP
Rassemblement de la Ligue arabe en 2018 (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

Israël et le Maroc ont accepté ce 10 décembre de normaliser leurs relations dans le cadre d'un accord négocié avec l'aide des Etats-Unis, a annoncé l'administration Trump. Une décision qui suscite de nombreuses réactions internationales.

Mise à jour automatique
  • La France salue la «reprise des relations diplomatiques» entre Israël et le Maroc, estimant que le conflit au Sahara occidental, un des enjeux de cette normalisation, n'avait que «trop duré» et qu'une issue «juste et durable» devait être trouvée.

  • «Une autre avancée HISTORIQUE aujourd'hui !», a écrit sur Twitter le président américain avant d'ajouter : «Nos deux GRANDS amis, Israël et le Royaume du Maroc, ont accepté de normaliser complètement leurs relations diplomatiques - un grand pas en avant pour la paix au Moyen-Orient!»

  • Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a salué lui cet accord de normalisation «historique» des relations entre l'Etat hébreu et le Maroc, aussitôt dénoncé par les Palestiniens.

    «J'ai toujours cru en cette paix qui se concrétise aujourd'hui devant nos yeux. Je veux remercier le président Trump d'avoir mené ces accords et remercier le roi du Maroc Mohammed VI pour cette décision historique de faire la paix avec Israël», a déclaré Benjamin Netanyahu dans une allocution télévisée coïncidant avec le début des fêtes juives de Hanouka.

    «Nous allons d'abord mettre en place des bureaux de liaison, puis des relations diplomatiques directes et des vols directs entre les deux pays», a ajouté le Premier ministre israélien.

    «Le peuple marocain et le peuple juif ont toujours entretenu des relations chaleureuses à l'ère moderne. Tout le monde connaît l'amitié profonde démontrée par le roi du Maroc et la population marocaine à l'égard de la communauté juive locale», a-t-il conclu.

  • Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a salué l'annonce en qualifiant l'accord de «pas important» pour la région.

    Le chef d'Etat a dit sur son compte Twitter avoir suivi «avec grand intérêt cette importante avancée» qui constitue selon lui un «pas important vers davantage de stabilité et de coopération régionale» au Moyen-Orient.

    L'Egypte a été, en 1979, le premier pays arabe à établir des relations diplomatiques avec Israël, mettant fin à l'état de guerre entre les deux pays voisins.

  • Le mouvement palestinien Hamas qualifie de «péché politique» l'accord.

    «C'est un péché politique qui ne sert pas la cause palestinienne et encourage l'occupation (nom donné par les responsables palestiniens à Israël) à continuer de nier les droits de notre peuple», a déclaré à l'AFP Hazem Qassem, le porte-parole du Hamas. 

Découvrir plus

Les réactions se multiplient dans le monde après l'annonce, par l'administration Trump, de la normalisation des relations entre Israël et le Maroc dans le cadre d'un accord négocié avec l'aide des Etats-Unis. Le président américain a également annoncé que les Etats-Unis reconnaissaient la souveraineté marocaine sur le Sahara occidental.

D'après un haut responsable de l'administration américaine, l'accord a été scellé lors d'un entretien téléphonique entre le chef d'Etat américain et le roi Mohammed VI du Maroc.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram
En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»