Valls au Moyen-Orient : d’abord l’Egypte, puis l’Arabie saoudite

Jean-Yves Le Drian et Manuel Valls© Christian Hartmann Source: Reuters
Jean-Yves Le Drian et Manuel Valls

La tournée du Premier ministre français commence aujourd’hui par l’Egypte, et se poursuivra en Jordanie puis en Arabie saoudite. Des contrats de vente d’armements seraient en jeu.

Manuel Valls est arrivé ce samedi au Caire avec son ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Ils y discuteront entre autres des conflits régionaux avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi.

La France avait conclu plus tôt cette année un gros contrat de vente d’armements avec le Caire, estimé par l’AFP à 5,2 milliards d’euros. 24 avions de combat Rafale avaient notamment été vendus. Un accord, qui doit être signé aujourd'hui, avait aussi été trouvé avec l’Egypte pour qu’elle rachète deux navires de guerres Mistral, dont la vente à la Russie avait été annulée par François Hollande suite à la crise en Ukraine.

Après son passage au Caire, le Premier ministre s'envolera dimanche pour la Jordanie, avant d'atterrir à Riyad. «L'Arabie saoudite, où M. Valls est attendu lundi soir, et d'autres monarchies du Golfe sont également intéressées par des équipements militaires français», affirme l’AFP.

La coalition actuellement menée par l’Arabie saoudite au Yémen a récemment été mise en cause par un rapport de l’ONG Amnesty International pour «crimes de guerre». L’organisation reproche notamment à la monarchie son manque de «discernement» entre cibles militaires et civiles.

En savoir plus : Le bilan des morts d’une frappe saoudienne au Yémen lors du mariage atteint 135 personnes

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales