Affaire Magnitsky : Moscou répond aux sanctions britanniques antirusses annoncées en juillet 2020

Affaire Magnitsky : Moscou répond aux sanctions britanniques antirusses annoncées en juillet 2020© Ministère russe des Affaires étrangères Source: Sputnik
La porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, Maria Zakharova, le 14 mai 2020 (image d'illustration).

Moscou a annoncé l'interdiction d'entrée en Russie de 25 diplomates britanniques. Il s'agit d'une mesure de rétorsion en réponse aux sanctions antirusses annoncées quelques mois plus tôt par Londres, dans le cadre de l'affaire Magnitsky.

Conformément à une mesure de rétorsion sur laquelle elle s'était engagée quelques mois plus tôt, la Russie a annoncé ce 21 novembre l'entrée en vigueur de sanctions impliquant 25 diplomates britanniques, dans le cadre de l'affaire Magnitsky.

«En réponse aux actions hostiles des autorités britanniques et sur la base du principe de réciprocité, la partie russe a pris la décision d'imposer des sanctions personnelles à l'encontre de 25 représentants du Royaume-Uni qui se voient interdire l'entrée sur le territoire de la Fédération de Russie», a fait savoir ce 21 novembre Maria Zakharova, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères, citée par l'agence de presse Tass.

«Sur tous les sujets liés à la mort [en 2009 du citoyen russe] Sergueï Magnitsky, nous avons livré à plusieurs reprises des commentaires et des explications détaillées que Londres préfère apparemment ne pas remarquer. On ne sait pas sur quelle base ils "désignent" les coupables et leur imposent une "punition". Les actions de la partie britannique ne sont rien d’autre qu’une tentative d’ingérence dans les affaires intérieures d’un autre Etat, visant à exercer une pression sur le système de justice russe», a encore estimé la représentante de la diplomatie russe.

L'affaire Magnitsky, au cœur de détériorations diplomatiques

Pour rappel, le Royaume-Uni avait de son côté annoncé au mois de juillet dernier son intention d'imposer des sanctions à 25 Russes accusés par la diplomatie britannique d'être impliqués dans la mort en 2009 du juriste russe Sergueï Magnitsky, alors en détention provisoire. Ce dernier avait été reconnu coupable (à titre posthume) par un tribunal moscovite, d'«évasion fiscale à grande échelle en bande organisée». Selon les autorités russes, il est décédé dans sa cellule des suites d'une cardiomyopathie, mais Londres accusait des responsables russes d'être impliqués dans sa mort.

Fait notable, l'affaire Magnitsky a joué un rôle majeur dans la détérioration des relations entre les Etats-Unis et la Russie, notamment depuis que Washington a fait entrer en vigueur, le 14 décembre 2012 sous l'administration Obama, le Magnitsky Act. Celui-ci vise toutes les personnes qui, du point de vue de Washington, violent les droits de l’Homme en Russie, bien au-delà de l'affaire du défunt avocat russe. Cette loi américaine a permis de geler les éventuels biens et intérêts aux Etats-Unis de responsables russes interdits de pénétrer aux Etats-Unis parce que coupables, selon Washington, de graves atteintes aux droits de l'Homme. Le dirigeant tchétchène Ramzan Kadyrov est par exemple visé par cette loi.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»