«Un pays avec une démocratie qui fonctionne» : l'opposition biélorusse félicite Joe Biden

- Avec AFP

«Un pays avec une démocratie qui fonctionne» : l'opposition biélorusse félicite Joe Biden© GEORG HOCHMUTH / APA Source: AFP
La chef de l'opposition biélorusse Svetlana Tikhanovskaya donne une interview à l'agence de presse autrichienne APA le 5 novembre 2020 à Vienne (image d'illustration).
Suivez RT France surTelegram

En félicitant Joe Biden suite à l'annonce de sa victoire par les médias, la chef de file de l'opposition biélorusse, Svetlana Tikhanovskaïa, compte-t-elle obtenir un nouveau soutien face à Alexandre Loukachenko ?

La chef de file de l'opposition biélorusse, Svetlana Tikhanovskaïa, a félicité Joe Biden, déclaré vainqueur de la présidentielle américaine par les médias, exprimant l'espoir de pouvoir le rencontrer bientôt. Les opposants au président biélorusse Alexandre Loukachenko verraient-ils dans le vainqueur annoncé de cette élection un nouvel allié potentiel ?

«Le monde entier a regardé les élections aux Etats-Unis, un pays avec une démocratie qui fonctionne», a affirmé le 7 novembre l'opposante, exilée en Lituanie, sur la messagerie Telegram. Et d'ajouter : «Il y avait une véritable compétition d'idées, de programmes et d'équipes, contrairement à la Biélorussie, où les votes aux élections sont tout simplement volés, alors qu'aux Etats-Unis le vote de chaque électeur est pris en compte.»

La chef de l'opposition biélorusse s'est par ailleurs déclarée convaincue que Joe Biden pourrait «bientôt rencontrer le président justement élu d'une Biélorussie nouvelle et libre», soulignant que l'ancien vice-président de Barack Obama avait «plusieurs fois pris des positions fermes en soutien au peuple biélorusse». Svetlana Tikhanovskaïa a également assuré que beaucoup de Biélorusses vivant aux Etats-Unis ont voté pour le candidat démocrate.

Par ces positions et prises de parole, l'opposante biélorusse espère-t-elle qu'avec une éventuelle administration Biden, les Etats-Unis continueront de soutenir l'opposition biélorusse, peut-être même avec plus d'engouement et de dureté que l'administration Trump ?

Plus tôt le 7 novembre, le président biélorusse Alexandre Loukachenko avait quant à lui qualifié le scrutin aux Etats-Unis de «parodie de démocratie», et affirmé qu'il ne s'attendait pas à ce que ses relations avec Washington changent, quel que soit le résultat de l'élection.

Une vive contestation... dans l'impasse ?

Svetlana Tikhanovskaïa, novice en politique de 38 ans, a obtenu le soutien de plusieurs dirigeants européens qui ont refusé de reconnaître les résultats de l'élection présidentielle en Biélorussie. 

Svetlana Tikhanovskaïa était l'une des candidates de l'opposition à l'élection présidentielle du mois d'août 2020 (10% des suffrages), lors de laquelle Alexandre Loukachenko, au pouvoir depuis 1994, a remporté avec plus de 80% des voix une victoire très contestée. Depuis, l'opposition biélorusse exige le départ d'Alexandre Loukachenko, qui fait face à un mouvement de protestation historique réunissant chaque semaine des dizaines de milliers de manifestants, malgré les violences policières et des milliers d'arrestations.

Alexandre Loukachenko a rapidement dénoncé les mobilisations antigouvernementales en évoquant, notamment, «des appels à téléguider» les protestataires depuis l'étranger. A plusieurs reprises, il a suggéré que les manifestants contestant sa réélection étaient manipulés par des forces extérieures. Parallèlement, les partisans du chef d'Etat réélu ont eux aussi organisé des mobilisations dans le pays.

Près de trois mois après le début de la contestation, la situation politique semble être dans une impasse liée au refus d'Alexandre Loukachenko de quitter le pouvoir. Ce dernier, son fils Viktor et treize autres responsables biélorusses ont été officiellement ajoutés le 6 novembre à la liste noire des personnes sanctionnées par l'Union européenne.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix