Autriche : tirs près d'une synagogue à Vienne, au moins quatre morts et plusieurs blessés

- Avec AFP

Autriche : tirs près d'une synagogue à Vienne, au moins quatre morts et plusieurs blessés Source: Reuters
Opération policière en cours à Vienne après une fusillade
Suivez RT France surTelegram

Des coups de feu ont été échangés devant une synagogue à Vienne en Autriche. Au moins quatre personnes ont été tuées et plusieurs autres blessées. Un assaillant a été abattu.

Mise à jour automatique
  • Une quatrième personne est décédée le 3 novembre des suites de ses blessures, a appris l'AFP auprès du ministère autrichien de l'Intérieur.

    «Malheureusement une nouvelle victime est morte à l'hôpital. Cela porte le bilan total à deux hommes et deux femmes», a déclaré un porte-parole du ministère cité par l'agence de presse.

  • Des contrôles frontaliers renforcés ont été mis en place entre l'Allemagne et l'Autriche dans le cadre des recherches menées pour retrouver d'éventuels complices du terroriste abattu, d'après la police allemande reprise par l'AFP.

    Ces contrôles sont considéré par la police fédérale d'outre-Rhin comme une «priorité tactique», toujours selon l'agence de presse.

    Auteur: RT France

  • D'après Karl Nehammer, ministre autrichien de l'Intérieur, l'assaillant abattu aurait agi au nom du groupuscule terroriste Daesh.

  • Selon la police reprise par l'AFP le bilan de la fusillade est désormais de trois morts.

  • La police est toujours à la recherche d'auteurs présumés de la fusillade, selon le ministre de l'Intérieur cité par l'agence de presse Reuters. «Plusieurs unités des forces spéciales recherchent actuellement les terroristes présumés», a-t-il dit. «Je ne limite pas cela à la région de Vienne car ils sont mobiles», a-t-il ajouté sur l'antenne de la chaîne ORF.

  • Au moins un civil et un assaillant ont été tués dans la fusillade de Vienne a confirmé Harald Soro, pore-parole du ministère de l'Intérieur.

  • Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a dénoncé sur Twitter une «répugnante attaque terroriste». «Nous ne nous laisserons jamais intimider par le terrorisme et nous combattrons ces attaques avec tous nos moyens», a-t-il écrit, disant ses pensées pour «les victimes, les blessés et leurs proches».

  • Les dernières informations concernant la fusillade de Vienne :

    • L'attaque a été perpétrée par plusieurs assaillants, lourdement armés. Le ministre de l'Intérieur autrichien Karl Nehammer a évoqué une «attaque terroriste».
    • Six lieux distincts ont été visés, tous situés à proximité immédiate de la synagogue de Vienne.
    • Deux personnes ont été tuées : l'un des suspects, abattu par la police, ainsi qu'un passant. 15 personnes ont été admises dans des hôpitaux, dont sept sont grièvement blessées.
    • L'un des assaillant a été arrêté.
  • 15 personnes ont été admises dans des hôpitaux suite à la fusillade, a fait savoir un porte-parole de l'association des hôpitaux viennois à la chaîne ORF. Sept d'entre elles sont sérieusement touchées.

  • Le président de la République, Emmanuel Macron, a tweeté un message de soutien au peuple autrichien écrit en allemand. Le chef de l'Etat tenu a partager «le choc et la tristesse des autrichiens après un attentat à Vienne». «Nos ennemis ont besoin de savoir à qui ils ont affaire. Nous ne céderons à rien», a déclaré le chef de l'Etat.

Découvrir plus

Plusieurs hommes armés ont semé la terreur le 2 novembre au soir en plein centre de Vienne, près d'une synagogue, faisant au moins quatre morts et plusieurs blessés, dans ce qui est «apparemment» une attaque terroriste selon les autorités.

«Des coups de feu tirés dans l'Innere Stadt (la vieille ville) – il y a des blessés – TENEZ VOUS À DISTANCE de tous les lieux publics ou transports publics» a déclaré la police sur Twitter. Selon la police autrichienne, six lieux – tous dans le même quartier – ont été visés dans l'attaque.

Plusieurs auteurs sont impliqués, a indiqué le ministre de l'Intérieur Karl Nehammer, ajoutant que les fusillades étaient toujours en cours dans la soirée. Un des agresseurs a été abattu par la police, intervenue rapidement sur les lieux et dont l'un des membres a été blessé.

Sur place, les forces de police se sont mobilisées en nombre pour garder les lieux, situés non loin de l'Opéra, a constaté un photographe de l'AFP, tandis que des passants prenaient la fuite.

Le ministre a appelé les habitants à rester à la prudence et à rester chez eux.

Raconter l'actualité

Suivez RT France surTelegram

En cliquant sur "Tout Accepter" vous consentez au traitement par RT France de certaines données personnelles stockées sur votre terminal (telles que les adresses IP, les données de navigation, les données d'utilisation ou de géolocalisation ou bien encore les interactions avec les réseaux sociaux ainsi que les données nécessaires pour pouvoir utiliser les espaces commentaires de notre service).

En cliquant sur "Tout Refuser", seuls les cookies/traceurs techniques (strictement limités au fonctionnement du site ou à la mesure d’audiences) seront déposés et lus sur votre terminal. "Tout Refuser" ne vous permet pas d’activer l’option commentaires de nos services.

Pour activer l’option vous permettant de laisser des commentaires sur notre service, veuillez accepter le dépôt des cookies/traceurs « réseaux sociaux », soit en cliquant sur « Tout accepter », soit via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Vous pouvez modifier vos choix via la rubrique «Paramétrer vos choix».

OK

RT France utilise des cookies pour exploiter et améliorer ses services.

Vous pouvez exprimer vos choix en cliquant sur «Tout accepter», «Tout refuser» , et/ou les modifier à tout moment via la rubrique «Paramétrer vos choix».

Pour en savoir plus sur vos droits et nos pratiques en matière de cookies, consultez notre «Politique de Confidentialité»

Tout AccepterTout refuserParamétrer vos choix