Allemagne : enquête sur un youtubeur syrien tenant en laisse un faux Macron

Allemagne : enquête sur un youtubeur syrien tenant en laisse un faux Macron© Stephanie Loos Source: AFP
Des policiers allemands en uniforme. (Image d'illustration)

La police allemande enquête sur un youtubeur, Fayez Kanfash, après la publication d'une vidéo le montrant dans une rue de Berlin, vêtu d'un Qamis et fouettant un homme menotté portant un masque d'Emmanuel Macron.

Blague de mauvais goût où véritable message politique ? Le youtubeur syrien, Fayez Kanfash, fait polémique en Allemagne après une vidéo filmée le 31 octobre dans les rues de Berlin, où on le voit promener en laisse et fouetter un homme arborant un masque d'Emmanuel Macron.

Habillé en Qamis, un vêtement religieux musulman, et coiffé d'un keffieh rouge et blanc, le youtubeur, accompagné d'une dizaine de personnes, tire la personne représentant Emmanuel Macron comme un esclave dans un quartier qui abrite une forte communauté arabophone.

Le youtubeur a été brièvement arrêté par les forces de l'ordre, selon des informations du journal allemand Der Tagesspiegel. La police berlinoise a par ailleurs confirmé sur Twitter, le 2 novembre, avoir procédé au contrôle du youtubeur. Interrogé par Der Taafesspiegel, un porte-parole de la police a précisé qu'une enquête était en cours et que l'affaire été transmise à la sûreté de l'Etat au bureau de la police criminelle (LKA). Les enquêteurs cherchent à savoir si Fayez Kanfash a commis une infraction pénale où si l'action n'avait qu'un but satirique.

Il n'est en effet toujours pas clair si son action se voulait satirique ou si elle visait à protester contre les propos du chef de l'Etat français sur les caricatures et la liberté d'expression. Sa chaîne YouTube est composée de plusieurs dizaines de vidéos qui semblent davantage avoir un but divertissant que de réelle propagande religieuse. Le prosélytisme semble toutefois y jouer un rôle important. 

Angela Merkel au soutien d'Emmanuel Macron

Cette action intervient alors que le président français est devenu la cible de plusieurs pays musulmans qui lui reprochent ses déclarations défendant le droit à la caricature au nom de la liberté d'expression après la décapitation mi-octobre par un islamiste d'un enseignant français, Samuel Paty.

En Allemagne, la chancelière Angela Merkel a apporté son soutien au président français, quelques manifestants hostiles au président français s’était regroupés le 29 et 30 octobre dans la capitale allemande, notamment devant la porte de Brandebourg où se situe l’ambassade de France, pour scander des slogans contre la France et son chef d’Etat.

Le 22 octobre, au cours de l'hommage national à Samuel Paty, professeur de collège décapité dans un attentat islamiste, Emmanuel Macron avait déclaré : «Nous défendrons la liberté [...] et nous porterons la laïcité, nous ne renoncerons pas aux caricatures, aux dessins, même si d'autres reculent.» Cet engagement a déclenché un flot de critiques dans de nombreux pays à majorité musulmane, où des appels à boycotter les produits français et à manifester ont été lancés. Le président français est depuis devenu le symbole et la cible de nombreuses critiques dans le monde musulman.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»