70 sunnites irakiens exécutés par balle par l’Etat Islamique

70 sunnites irakiens exécutés par balle par l’Etat Islamique© Stringer Iraq Source: Reuters
Des soldats irakiens s'emparent d'un drapeau de Daesh

Un nouveau massacre a été enregistré dans la province irakienne d’Al-Anbar, où 70 sunnites ont été abattus par des combattants de Daesh.

Les victimes sont issues de la tribu sunnite d’Albou Nimr, bien connue pour son opposition au groupe djihadiste. Comme l’explique Naïm Gaoud, le chef de la tribu, à l’AFP, «les personnes exécutées étaient les pères et frères de membres de la police, de l'armée (...) et de combattants tribaux luttant contre Daesh».

La tribu avait déjà été la cible d’exécutions de masse par l’Etat Islamique l’année passée, alors que l’organisation progressait dans le centre de l’Irak. Plusieurs centaines de personnes avaient perdu la vie, de nombreuses étant exécutées par balle.

Cette nouvelle effusion de sang a eu lieu dans la région de Tharthar, dans la province d’Al-Anbar. Le chef-lieu de celle-ci, Ramadi, situé à une centaine de kilomètres de Bagdad, est entre les mains des djihadistes depuis le mois de mai.

70 sunnites irakiens exécutés par balle par l’Etat Islamique© Capture d'écran Google Maps
Tharthar, dans la province d'Al-Anbar

Daesh y est opposé aux forces irakiennes, alliées à une coalition d’une vingtaine de pays (Etats-Unis en tête), qui y mène des frappes aériennes afin de reconquérir les territoires perdus. L’avancée du groupe terroriste et les massacres à répétition perpétrés, inquiètent le gouvernement irakien. Le Premier ministre, Haïder al-Abadi, a d’ailleurs récemment déclaré à Vladimir Poutine qu’il serait favorable à voir la Russie lancer des frappes contre Daesh en Irak, comme elle le fait déjà en Syrie. Hakim al-Zamili, président du comité parlementaire irakien de la Défense, avait fait des déclarations similaires quelques jours plus tard.

En savoir plus : Pour Donald Trump, le Moyen-Orient serait plus stable si Kadhafi et Saddam étaient toujours là

Moscou mène ses opérations de reconnaissance des positions de Daesh en Syrie et en Irak

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»