Moscou mène ses opérations de reconnaissance des positions de Daesh en Syrie et en Irak

Les avions Su-25 Source: RIA NOVOSTI
Les avions Su-25

Le représentant de la Russie au centre d’information à Bagdad Sergueï Kouralenko a expliqué aux médias russes les actions que menait la Russie avant de lancer ses frappes contre les positions des terroristes.

«Le but principal de création de ce centre est bien évidemment la découverte des positions de l’organisation terroriste Daesh», a dit lors de son interview diffusé sur la chaîne Vesti-24 le représentant du ministère de la Défense Sergueï Kouralenko dans le centre d’information conjoint de la Russie, de l’Iran, de l’Irak et de la Syrie à Bagdad.

«Daesh agit sur le territoire syrien mais aussi en Irak, c’est pourquoi il s’agit de collecter de l’information dans ces deux pays», a par ailleurs précisé le responsable, en ajoutant que ces informations sont ensuite acheminées vers les états-majors généraux des pays membres du centre à Bagdad, pour être analysées afin d'améliorer la précision et l’efficacité des frappes aériennes.

Tous les pays dans ce centre «ont les mêmes droits», a conclu Sergueï Kouralenko.

En savoir plus : l’information sur des victimes en Syrie est apparue avant le décollage des avions russes, s'étonne Vladimir Poutine

Mardi, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a confirmé que la Syrie, l’Irak, l’Iran et la Russie ont ouvert un centre d’information à Bagdad, afin d’échanger les renseignements que possèdent ces pays.

Moscou a également proposé aux Etats-Unis et à la coalition internationale d’aider à coordonner leurs frappes aériennes avec les actions des troupes terrestres. «Je crois que cela peut et doit aider à la lutte contre le terrorisme», a remarqué à ce propos Sergueï Lavrov.

A la suite de ces propositions, le ministère russe de la Défense et le Pentagone ont discuté de «possibles contacts réguliers afin d’éviter les conflits d’intérêts dans l’espace aérien de la république arabe de Syrie», a fait savoir la Défense russe dans un communiqué cité par RIA Novosti.

Le 30 septembre, Moscou a entamé des frappes aériennes en Syrie, suite à une requête de la part du gouvernement officiel à Damas et avec l’autorisation du parlement russe. En trois jours de frappes, dont les buts ont fait l'objet de vastes spéculations médiatiques en Occident, les avions russes ont détruits plusieurs bases de Daesh, y compris un camp d’entraînement et un centre de commandement du groupe térroriste à Alep.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales