Biélorussie : l'opposition manifeste une nouvelle fois et appelle à la grève générale

Biélorussie : l'opposition manifeste une nouvelle fois et appelle à la grève générale© Stringer Source: AFP
Vidéo
L'opposition mobilisée dans les rues de Minsk le 25 octobre.

Des milliers de personnes exigeant le départ du président Alexandre Loukachenko se sont mobilisées ce 25 octobre, date limite de ce qui constituait un «ultimatum» de l'opposition. Un appel à la grève générale a été lancé pour le 26 octobre.

L'opposition biélorusse a de nouveau battu le pavé à Minsk et dans d'autres villes du pays, le 25 octobre, lors de nouvelles manifestations pour demander le départ d'Alexandre Loukachenko. Des dizaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues, notamment à l'appel de l'opposante et ancienne candidate à la présidentielle Svetlana Tikhanovskaya, en exil à l'étranger depuis le début du mouvement de contestation. Un appel également relayé par la chaîne Telegram NEXTA Live, qui coordonne en partie le mouvement de protestation et qui a invité ses deux millions d'abonnés à se rassembler pour «le dernier jour de l'ultimatum du peuple».

Auteur: RT France

Les manifestants, avaient fixé la date du 25 octobre pour que leurs exigences soient satisfaites, à savoir la démission d'Alexandre Loukachenko, la libération des prisonniers politiques et la cessation de la violence. Estimant que le gouvernement ne répondait au mouvement que par la violence, l'opposante Svetlana Tikhanovskaïa a appelé à une grève générale dès le 26 octobre.

160 arrestations selon une ONG

Ce 25 octobre, plusieurs milliers de manifestants se sont dirigés près de la résidence du président Alexandre Loukachenko. Les plus déterminés à pénétrer dans la résidence présidentielle ont été arrêtés par la police anti-émeute. La police a notamment fait usage de grenades assourdissantes en fin de manifestation afin de disperser la foule.

Près de 160 personnes auraient été arrêtées en début de soirée, selon l'ONG de défense des droits humains Vesna au cours de cette mobilisation qui avait été déclarée illégale par le gouvernement, comme le rapporte l'agence Tass.

La porte-parole du ministère de l'Intérieur, Olga Tchemodanova, a confirmé l'utilisation de moyens antiémeutes contre les manifestants. «Les forces de l'ordre ont utilisé des moyens de contrôle des émeutes contre les manifestants devant le département de police du district central pour mettre fin aux actions illégales», a-t-elle déclaré à TASS.

L'annonce de la réélection d'Alexandre Loukachenko avec environ 80% des voix (contre quelque 10% pour sa principale rivale, Svetlana Tikhanovskaïa) a déclenché dès le 9 août dans toutes les grandes villes de Biélorussie des manifestations ainsi qu'un mouvement de grève. La police a réagi en procédant à des milliers d'arrestations dans les soirs qui ont suivi le scrutin.

Des personnes libérées ont évoqué auprès de l'AFP des privations d'eau ou de nourriture durant leur détention, ou encore de passages à tabac. Alexandre Loukachenko a dénoncé les mobilisations antigouvernementales qu'il estime «téléguidées depuis l'étranger». Les partisans du chef d'Etat réélu ont par ailleurs eux aussi organisé des mobilisations dans le pays.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»