Migrants : Londres dénonce le «shopping» du droit d'asile et promet une accélération des reconduites

- Avec AFP

Migrants : Londres dénonce le «shopping» du droit d'asile et promet une accélération des reconduites© Ben Stansall Source: AFP
Des migrants en provenance de France sont interceptés par les garde-côtes britanniques à Douvres, le 13 août 2020 (image d'illustration).

Priti Patel a fait savoir que le Royaume-Uni allait renforcer l'année prochaine sa lutte contre l'immigration illégale, notamment dans la Manche. Selon elle, cette «refonte du système de demande d'asile» sera possible grâce au Brexit.

La secrétaire d’Etat à l’Intérieur Priti Patel a prévenu le 4 octobre que Londres allait durcir sa politique migratoire, face à l'arrivée massive par la Manche de migrants qu'elle accuse de «faire leur shopping» entre plusieurs pays pour demander l'asile.   

S'exprimant au Congrès annuel du Parti Conservateur, la secrétaire d’Etat a promis de réaliser «l'année prochaine» la «plus grande refonte du système de demande d'asile» qu'a connu le Royaume-Uni «ces dernières décennies», sans donner plus de détails. 

«Je vais être honnête avec vous, cela va prendre du temps», a-t-elle ajouté, promettant néanmoins d'accélérer la réponse opérationnelle du gouvernement britannique à l'immigration illégale.

Une augmentation des reconduites aux frontières possible grâce au Brexit, d'après Priti Patel

«Nous renverrons immédiatement chaque semaine plus de personnes entrées illégalement» au Royaume-Uni, a-t-elle explicité, se réjouissant que le Brexit permette au gouvernement britannique de décider «pour la première fois depuis des décennies qui rentre et sort de notre pays».

Elle a notamment accusé les demandeurs d'asile de traverser l'Europe en «faisant leur shopping pour savoir où demander l'asile» avant de traverser la Manche pour finalement atterrir au Royaume-Uni, remplissant ainsi «les poches de méprisables gangs criminels».

Le gouvernement britannique, qui a fait du contrôle de l'immigration après le Brexit un cheval de bataille, est depuis peu confronté à un nombre record de tentatives de traversées de la Manche depuis la France dans des embarcations souvent sommaires, par le biais de passeurs. 

Selon la presse, Londres a envisagé plusieurs options pour dissuader les migrants : envoyer les demandeurs d'asile sur un de ses territoires au milieu de l'Atlantique, transformer de vieux ferries en centres pour migrants ou encore générer des vagues dans la Manche. 

«Nous continuerons à examiner toutes les actions concrètes visant à décourager efficacement l'immigration clandestine», a prévenu Priti Patel, sans revenir sur ces propositions qui ont fuité dans la presse.  

Selon les autorités françaises, 6 200 migrants ont tenté de traverser la Manche sur les huit premiers mois de l'année, à bord de canots pneumatiques, de kayaks, voire de bouées. Un mouvement amplifié par la pandémie, selon l'agence britannique contre le crime (NCA).

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»