Donald Trump réclame la peine de mort en cas de décès des deux policiers blessés à Compton

Donald Trump réclame la peine de mort en cas de décès des deux policiers blessés à Compton© Ethan Miller/Getty Images Amérique du Nord Source: AFP
Donald Trump, le 13 septembre 2020, dans le Nevada, aux Etats-Unis (image d'illustration).

Le président américain demande un procès rapide et la peine capitale si les deux policiers gravement blessés par balle par un homme à Compton décèdent. La loi californienne permet cette sanction, même si elle n'a pas été appliquée depuis 2006.

Dans un tweet publié le 13 septembre, Donald Trump a émis un avis clair concernant le sort de l’homme qui a tiré sur deux policiers du comté de Los Angeles le 12 septembre. «S’ils meurent, procès rapide et peine de mort pour l’assassin. Seule manière d’arrêter cela !»

Les deux adjoints du shérif sont dans un état critique après avoir été victimes de tirs à Compton, en banlieue de Los Angeles, alors qu'ils se trouvaient dans leur véhicule. «Le shérif Villanueva s'est exprimé au sujet de l'incident qui s'est produit vers 19h devant [une station de métro]. Les deux adjoints ont été transportés à l'hôpital dans un état critique et subissent actuellement une opération chirurgicale. Au moins un suspect a fui les lieux et est toujours en fuite», a rapporté la police du comté de Los Angeles sur les réseaux sociaux après l'attaque.

D'après la même source, un groupe d’individus s’est rendu devant le service d’urgences de l’hôpital où les deux agents étaient soignés dans la soirée du 12 septembre et ont chanté «nous espérons qu’ils vont mourir» avant de bloquer des entrées et sorties de l’hôpital.

Si les policiers devaient mourir, la loi Californienne permettrait d’appliquer la peine de mort. Cependant, aucune exécution été prononcée depuis 2006. Le gouverneur Gavin Newsom a demandé un moratoire sur les exécutions en 2019. La peine capitale peut être ordonnée par la justice fédérale, mais en pratique, la plupart de ces sentences est prononcée par les tribunaux des différents Etats.

Donald Trump s’exprime souvent sur Twitter en faveur de la peine capitale. Au mois d’août, il exhortait les juges à viser la peine de mort pour Djokhar Tsarnaev, le poseur de bombes de Boston, après que sa condamnation à mort a été annulée en mai 2020. Le président américain a appelé à appliquer le même type de sanctions aux terroristes de Daesh, aux tireurs de masse et aux pédophiles.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»