Portland : les forces de l'ordre abattent l'homme soupçonné d'avoir tué un partisan de Trump

Portland : les forces de l'ordre abattent l'homme soupçonné d'avoir tué un partisan de Trump© Caitlin Ochs Source: Reuters
Un enquêteur de la police scientifique devant une bâche protégeant un corps, qui serait celui de Michael Forest Reinoehl, à Lacey, dans l'Etat de Washington, le 3 septembre 2020.

Tenu pour suspect du meurtre d'un partisan de Donald Trump à Portland, fait qu'il semble avoir avoué dans une récente interview, Michael Forest Reinoehl a été abattu par une unité fédérale qui tentait de l'arrêter.

La scène s'est déroulée dans un quartier résidentiel à Lacey, non loin d'Olympia, capitale de l'Etat de Washington. Comme le rapporte le New York Times, les forces de l'ordre ont abattu le 3 septembre un activiste antifa alors qu'ils s'apprêtaient à l'arrêter. Il était soupçonné d'avoir tué par balle un homme lors de heurts entre des manifestants Black Lives Matter et des partisans de Donald Trump, à Portland, dans la nuit du 29 au 30 août.

«Le suspect, Michael Forest Reinoehl, 48 ans, a été abattu par des agents d'une unité fédérale sur les fugitifs lors de la confrontation à Lacey, Wash, au sud-ouest de Seattle», relate le quotidien américain qui cite le bureau du shérif. Alors qu'ils tentaient de l'appréhender, il y aurait eu des coups de feu.

Michael Reinoehl, antifa armé qui assume avoir tiré sur un partisan de Trump

Plus tôt dans la journée, la police de Portland avait émis un mandat d'arrêt contre Michael Forest Reinoehl qui, dans une interview publiée par Vice News, «a déclaré avoir agi en état de légitime défense, croyant que lui et un ami étaient sur le point d'être poignardés», explique encore le New York Times, selon qui Michael Forest Reinoehl était très actif dans les manifestations de Portland ces dernières semaines, «laissant notamment entendre sur les réseaux sociaux que la lutte devenait une guerre où "il y aura[it] des victimes"».

Auteur: Vice News

Portland, capitale de l'Oregon, est le théâtre de manifestations quotidiennes contre les violences policières aux Etats-Unis, depuis la mort de George Floyd, en mai dernier. Ce mouvement a été ravivé quand Jacob Blake, un autre Afro-Américain, a été grièvement blessé par des tirs de la police à Kenosha (Wisconsin), le 23 août. Plusieurs autres affaires de Noirs tués par des policiers dans des circonstances diverses ont depuis lors éclaté.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»