Caracas invite l'ONU et l'UE à envoyer des observateurs à l'occasion des prochaines législatives

Caracas invite l'ONU et l'UE à envoyer des observateurs à l'occasion des prochaines législatives© Umit Bektas Source: Reuters
Jorge Arreaza, ministre vénézuélien des Affaires étrangères (image d'illustration).

Au lendemain de l'amnistie accordée par Nicolas Maduro à une centaine d'opposants, le gouvernement vénézuélien a invité l'ONU et l'UE à envoyer des observateurs dans le cadre des élections législatives prévues en décembre 2020.

Le gouvernement vénézuélien a annoncé le 2 septembre avoir écrit à António Guterres, secrétaire général de l'ONU, ainsi qu'à Josep Borrell, chef de la diplomatie de l'UE, afin de les inviter à envoyer des observateurs pour les élections législatives du pays prévues le 6 décembre 2020. «Je partage la lettre [où sont] décrites les larges garanties pour les élections parlementaires et la confirmation d'une invitation destinée à l'ONU et l'UE pour l'accompagnement et l'observation électorale en décembre», a écrit sur Twitter le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza.

Evoquant un cadre de garanties issu d'un «intense processus de dialogue», incluant notamment «des ajustements» au calendrier pour favoriser la participation, cette invitation a eu lieu au lendemain de l'amnistie accordée par Nicolas Maduro à une centaine d'opposants, dont certains avaient été accusés d'être un lien entre Juan Guaido et des organisations narco-paramilitaires étrangères.

«Accepter l’amnistie présidentielle, c'est reconnaître le président Nicolas Maduro comme légitime, et cela place l'Union européenne devant ses contradictions puisqu'elle avait fait de la libération de certains prisonniers un préambule nécessaire à la reconnaissance des prochaines élections parlementaires», analyse à ce sujet Romain Migus, journaliste spécialisé sur l'Amérique latine, et fondateur du site d'information les2rives.info.

A l'approche des élections législatives vénézuéliennes qu'une partie de l'opposition a d'ores et déjà appelé à boycotter, cette invitation envoyée à l'ONU et à l'UE intervient dans le contexte d'une inimitié constante entre le gouvernement chaviste et ses détracteurs, parmi lesquels l'administration américaine qui, pour l'heure, soutient invariablement Juan Guaido, à l'origine de la vaine tentative de soulèvement militaire d'avril 2019 afin de renverser le pouvoir en place.

La vie politique du Venezuela fait l'objet de critiques régulières émanant de la communauté internationale, au sein de laquelle plusieurs chancelleries accablent le président élu Nicolas Maduro de reproches quant à l'existence d'irrégularités électorales. Et ce, en dépit des mécanismes fonctionnels reconnus dans la Constitution vénézuélienne, qui caractérisent l'appareil démocratique du pays, notamment avec l'existence d'un «pouvoir électoral» en plus des pouvoirs exécutif, législatif, judiciaire et moral, ainsi que l'expliquait le journaliste Romain Migus, dans une analyse à ce sujet parue sur RT France en janvier 2019

Derrière les apparences d'un bras tendu par Caracas en direction la diplomatie européenne, le Venezuela reste le premier pays d'Amérique latine avoir été la cible de sanctions décrétées par l’UE, en novembre 2017

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»