«Pire meurtrier qu'ait connu la Nouvelle-Zélande» : le tueur de Christchurch condamné à perpétuité

- Avec AFP

«Pire meurtrier qu'ait connu la Nouvelle-Zélande» : le tueur de Christchurch condamné à perpétuité© John Kirk-Anderson Source: Reuters
Brenton Tarrant, durant son procès le 27 août 2020.

Reconnu coupable de 51 meurtres, de 40 tentatives de meurtre et d'acte terroriste, le tueur de Christchurch Brenton Tarrant a été condamné à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle.

L'auteur de la tuerie des mosquées de Christchurch, Brenton Tarrant, a été condamné ce 27 août à la prison à perpétuité sans possibilité de libération conditionnelle pour avoir assassiné 51 fidèles musulmans en 2019 en Nouvelle-Zélande.

Le juge Cameron Mander a déclaré que derrière l'idéologie «tordue» du meurtrier australien de 29 ans se cachait une «profonde haine» qui l'a conduit à attaquer des hommes, des femmes et des enfants sans défense.

C'était brutal et sans pitié. Vos actions étaient inhumaines

«Il revient à la Cour d'apporter une réponse de rejet catégorique face à des malfaisances aussi haineuses», a déclaré le juge en prononçant cette peine sans précédent dans l'histoire judiciaire de la Nouvelle-Zélande.

Le magistrat, qui a souligné le très lourd tribut payé par la communauté musulmane néo-zélandaise, a affirmé que l'auteur du terrible carnage avait cependant échoué à promouvoir l'idéologie d'extrême-droite. «C'était brutal et sans pitié. Vos actions étaient inhumaines», a déclaré le juge.

Il est clairement le pire meurtrier qu'ait connu la Nouvelle-Zélande

Le 15 mars 2019, le suprémaciste blanc australien Brenton Tarrant avait abattu de sang froid, dans deux mosquées de cette ville du sud de la Nouvelle-Zélande, 51 fidèles pendant la prière du vendredi, suscitant une vague d'indignation dans le monde entier.

Il a été reconnu coupable de 51 meurtres, de 40 tentatives de meurtre et d'acte terroriste, après avoir plaidé coupable en mars.

Le procureur Mark Zarifeh a estimé que ce carnage était «sans précédent dans l'histoire criminelle de la Nouvelle-Zélande». «L'infraction était motivée par une idéologie raciste et xénophobe bien ancrée [...] Il est clairement le pire meurtrier qu'ait connu la Nouvelle-Zélande», a-t-il lancé.

Pour Mark Zarifeh, la réclusion à perpétuité était «la seule peine appropriée» pour Brenton Tarrant.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»