Tsahal tue un enfant palestinien de 13 ans dans le camp de réfugiés d'Aïda en Cisjordanie

© Mussa Qawasma Source: Reuters

Un garçon palestinien de 13 ans a été tué par l'armée israélienne alors qu'il se trouvait dans le camp de réfugiés d'Aïda, en Cisjordanie.

Blessé à la poitrine par un tir, le jeune garçon n'a pas survécu à ses blessures. Il vivait dans le camp de réfugiés d'Aïda, en Cisjordanie, à deux kilomètres au nord de Bethléem. Selon le Croissant-Rouge palestinien et la police cités par l'AFP, il a succombé à un tir de l'armée israélienne.

C'est la mort de l'étudiant palestinien, Fadi Aloon, abattu par la police samedi soir à Jérusalem, après avoir poignardé un passant dans la partie ouest de la ville, qui a mis le feu à la ville de Bethléem dans la Cisjordanie occupée,  en particulier dans le camp de réfugiés d'Aïda où vivent des milliers de Palestiniens.

Lire aussi: A Jérusalem, la vieille-ville fermée aux Palestiniens pour deux jours

La zone est depuis secouée par de violents affrontements qui opposent les Palestiniens à l'armée israélienne. Des dizaines d'enfants ont pris part à ces émeutes, certains bloquant l'entrée du camp avec des poubelles et des bennes renversées.  

Abdel Rahmane Abdallah, 13 ans, est ainsi le deuxième jeune Palestinien tué par des soldats israéliens en 24 heures en Cisjordanie.

En savoir plus : Redoutant une nouvelle intifada, Israël accroît la répression en Palestine

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales