Redoutant une nouvelle intifada, Israël accroît la répression en Palestine

L'armée israélienne en incursion en Cisjordanie© Ammar Awad Source: Reuters
L'armée israélienne en incursion en Cisjordanie

Jérusalem est entré dans une phase de répression, après que plusieurs attaques au couteau aient été perpétrées contre des Juifs, ces derniers jours. Le pays prend des mesures pour éviter l'escalade de la violence entre Israéliens et Palestiniens.

«Une nouvelle opération rempart sera peut-être nécessaire», a prévenu Ysrael Katz, le ministre du Renseignement israélien, faisant référence aux nombreux troubles qui ont secoué Jérusalem-Est ces derniers jours. Des événements qui laissent entrevoir le spectre d'une nouvelle intifada, alors que les actes de violence se sont succédés sur l'Esplanade des Mosquées.

En savoir plus : Deux morts, deux blessés dans une attaque au couteau à Jérusalem

Pour les Palestiniens, l'accès à la vieille-ville de Jérusalem est restreint depuis le 4 octobre. Seuls ceux qui sont âgés de plus de 50 ans sont autorisés à pénétrer dans ce lieu considéré comme sacré par les deux religions. Par ailleurs, l'armée israélienne procède à des mesures de répression en Cisjordanie. Une douzaine de Palestiniens ont été arrêtés, dimanche matin, lors d'une descente de Tsahal à Naplouse, une des principales villes palestiniennes de la Cisjordanie.

En savoir plus : A Jérusalem, la vieille-ville fermée aux Palestiniens pour deux jours

Auteur: Ruptly TV

D'après le Croissant Rouge, cité par l'AFP, 77 Palestiniens ont été blessés dans cette opération. Le porte-parole de l'Autorité palestinienne, Ihab Bseiso, a lancé un appel à la communauté internationale, lui demandant d'intervenir face à «une série d'incursion dans les villes et les villages de la Cisjordanie».

En savoir plus : Cisjordanie : 77 Palestiniens blessés par des tirs israéliens au cours des dernières 24 heures

Dimanche soir, deux roquettes ont été lancées depuis les territoires palestiniens vers Israël. En réponse, Tsahal a entamé des frappes aériennes sur la bande de Gaza.

Si l'attaque a été revendiquée par un groupe lié à Daesh, Jérusalem considère néanmoins que la responsabilité en incombe au Hamas. D'après des témoins, les F-16 de l'armée israélienne visaient des centres d'entraînement des brigades al-Qassam, la branche militaire du Hamas.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Enquêtes spéciales