A Jérusalem, la vieille-ville fermée aux Palestiniens pour deux jours

L'Esplanade des Mosquées, lieu sacré pour les Musulmans, est fermée pour deux jours aux Palestiniens.© Ammar Awad Source: Reuters
L'Esplanade des Mosquées, lieu sacré pour les Musulmans, est fermée pour deux jours aux Palestiniens.

La police israélienne a interdit aux Palestiniens de Jérusalem-Est d'accéder à la vieille-ville pendant deux jours en raison des deux attaques perpétrées contre des Israéliens. Une mesure qui coïncide avec la fête musulmane de l'Aïd al-Adha.

C'est une mesure qui concerne l'immense majorité des Palestiniens de Jérusalem-Est. Pendant deux jours, ceux-ci se verront interdire l'accès à la vieille-ville, où se trouve l'Esplanade des Mosquées. Un lieu sacré pour les juifs, comme les musulmans, et qui a été le théâtre de nombreux affrontements entre Palestiniens et Israéliens ces dernières semaines. L'accès à la vieille-ville sera donc limité aux Israéliens, aux résidents du quartier, aux touristes, aux écoliers et aux propriétaires de commerces.

La police a également précisé que seuls les Palestiniens de plus de 50 ans pourraient accéder à l'Esplanade des Mosquées, rappelant que cette mesure était régulièrement mise en place lors des périodes de tension.

En savoir plus : Roger Waters à Bon Jovi : «Vous êtes solidaires avec le colon qui a brûlé le bébé»

Cette restriction d'accès intervient au lendemain de deux attaques au couteau contre des citoyens israéliens. Samedi 3 octobre, un Palestinien de 19 ans a tué deux Israéliens dont un rabbin, et a blessé deux autres personnes : un enfant de deux ans et une femme dont l'état est jugé «sérieux», avant d'être abattu par la police. Quelques heures plus tard, un autre Palestinien a blessé un passant avant, lui aussi, de tomber sous les balles de la police.

Depuis plusieurs semaines, des heurts de plus en plus violents ont eu lieu sur l'Esplanade des Mosquées. Alors que des fêtes religieuses juives et musulmanes interviennent plus ou moins en même temps, des citoyens Palestiniens ont protégé l'endroit, craignant la rupture du statu quo qui l'entoure et qui interdit aux juifs d'y prier.

En savoir plus : Des heurts éclatent entre les forces de sécurité israélienne et des palestiniens à Jérusalem-Est

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

Social comments Cackle
Enquêtes spéciales