Nouvelle manifestation féministe contre les nominations de Darmanin et de Dupond-Moretti (IMAGES)

L'un est visé par une enquête pour viol présumé, l'autre est connu pour des prises de position impopulaires dans le cadre de sa mission d'avocat : Gérald Darmanin et Eric Dupond-Moretti sont dans le viseur des féministes qui manifestent de nouveau.

Des féministes se rassemblent devant l'hôtel de ville de Paris ce 10 juillet pour protester contre les récentes nominations de Gérald Darmanin, accusé de viol, au poste de ministre de l'intérieur, et d'Eric Dupond-Moretti, qui dans sa carrière d'avocat a tenu des propos polémiques, au poste de ministre de la Justice.

Comme l'a filmé notre reporter, plusieurs slogans ont été entendus comme «Darmanin violeur, Etat complice» ou encore «un violeur à l'Intérieur, un complice à la Justice», en référence à la nomination de l'avocat Eric Dupond-Moretti.

De multiples pancartes ont également affiché des textes tels que «gouvernées par la culture du viol» ou «la honte».

Des protestations dans plusieurs villes de France et... en Belgique

Des rassemblements ont eu lieu dans d'autres villes comme à Poitiers, Montpellier ou au Havre.

Plusieurs centaines de personnes étaient aussi réunies sur une place du centre-ville de Nantes où l'on pouvait lire sur les affiches «Remaniement de la honte» ou «Shame [la honte]».

Selon le journaliste Jeremy Audouard, plusieurs centaines de personnes s'étaient même rassemblées à Bruxelles en Belgique pour protester contre la nomination de Gérald Darmanin et d'Eric Dupond-Moretti.

Gérald Darmanin fait l'objet d'une enquête pour le viol présumé de Sophie Patterson-Spatz en 2009, une accusation qu'il nie. En juin, une cour d'appel de Paris a ordonné aux procureurs de rouvrir l'affaire après une série d'appels et de rejets. Si l'Elysée estimait que la plainte visant le désormais premier flic de France ne constituait «pas un obstacle à sa nomination», la nomination de Gérald Darmanin a été à l'origine de plusieurs manifestations féministes à proximité de la place Beauvau.

Raconter l'actualité

Les opinions, assertions et points de vue exprimés dans les commentaires sont le fait de leur auteur et ne peuvent en aucun cas être imputés à RT.

En cliquant sur chaque option, vous pouvez contrôler l'activation ou la désactivation du dépôt des cookies et de la création des profils : le bandeau de couleur indique si le dépôt de cookies et la création de profils sont autorisés (vert) ou refusés (rouge). Les cookies techniques (cookies de session, d'authentification et de sécurité) sont indispensables au bon fonctionnement de nos services et ne peuvent être désactivés.
OK

Ce site utilise des cookies.

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation, de la part de RT France et de tiers, de cookies et autres traceurs à des fins de mesure d'audience, partage avec les réseaux sociaux, personnalisation des contenus, profilage et publicité ciblée. Pour paramétrer l’utilisation des cookies veuillez accéder dans la rubrique «Paramétrer vos choix» et pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter la rubrique «Politique de Confidentialité»